Dans l'actu...

Bergerac : le stade d'athlétisme remis sur la table

10 juillet 2018 à 07h15 Par Émilie BAR
Photo d'illustration

Germinal Peiro était à Bergerac la semaine dernière pour la signature du contrat de projets communaux.

L’occasion pour lui et pour le maire, Daniel Garrigue, de rappeler l’implication du Département dans la commune avec la participation au financement du centre Jacques Lagabrielle, de la rénovation de l’église ou encore de la place du Foirail pour les projets passés. De la salle communale du Taillis et de l’action cœur de ville pour les opérations à venir. Un contrat de projet communal à 800.000 euros auquel s’ajoute le nouveau contrat passé avec la CAB à hauteur de 2 millions 400.000 euros et qui aura nécessairement des répercutions sur la ville. La voie verte, la maison des vins, le parc aqualudique.

Le président qui a tenu a rappeler le soutien du département malgré les difficultés financières auxquelles ce dernier doit faire face. Dédicace appuyée aux gouvernements passés et en place.

Malgré ce contexte, Daniel Garrigue a tout de même souhaité attirer l’attention de Germinal Peiro sur deux projets qu’il aimerait voir soutenu par le département.

« C’est en enjeu pour les sportifs mais aussi pour les collégiens et lycéens » - Daniel Garrigue

D’abord la piste d’athlétisme qui reste dans les cartons depuis de nombreuses années faute de trouver un projet avec un financement adapté. Mais cette fois ce serait peut-être la bonne. La mairie a fait faire une étude qui débouche sur une proposition de piste à 6 couloirs, des aires de lancer, de saut et des vestiaires mais pas de gradins. L’investissement serait d’1 million 400.000 euros que la ville verrait bien partagé à part égale avec la CAB, la région et le département, soit 350.000 euros chacun. « C’est en enjeu pour les sportifs mais aussi pour les collégiens et lycéens » a argumenté Daniel Garrigue, prêt à voir le stade passer les frontières de la ville. Sur ce dossier, Germinal Peiro a botté en touche. Périgueux aimerait aussi déplacer sa piste d’athlétisme. Germinal Peiro qui a suggérer de demander l’appui du CNDS. Le Centre national pour le développement du sport qui s’était engagé à l’époque sur un stade autrement plus ambitieux destiné alors à accueillir des compétitions d’envergure.

"Le département apportera son soutien pour l'abbatoir" - G.Peiro

Deuxième dossier : celui de abattoir de Bergerac que la ville ne peut plus porter seule. 2 millions d’euros d’investissement en 2019. La ville qui envisage avec la CAB la création d’une société d’économie mixte pour un abattoir à rayonnement désormais départemental. Sur ce dossier, moins d’ambiguïté. Le département apportera son soutien. Reste savoir à quelle hauteur et sous quelle forme. « Nous ne rentrerons pas forcément dans la Société d’économie mixte », a fait savoir Germinal Peiro.