Le centre de santé de Bergerac primé

Emilie Bar
12 octobre 2017
Par Emilie Bar

La structure municipale ouverte en février a reçu, vendredi dernier, à Paris, le prix Jean-François Rey, ex-æquo avec la ville de Chalette sur Loing, dans le Loiret. Un prix décerné tous les ans par la Fédéforma, la fédération nationale de formation continue et d’évaluation des pratiques professionnelles des centres de santé. Il honore les personnalités ou équipes qui ont su innover et répondre aux besoins d’un territoire.

L’innovation, un argument qui a fait penché la balance en faveur de Bergerac.

Le centre de santé a été le premier en France à donner un cadre juridique. Il permet aux médecins salariés d’assurer des gardes au même titre que les libéraux. La structure municipale a également été primée pour la qualité du projet de santé et l’audace de son territoire, nous a assuré la responsable du service santé à la ville. Valérie Latarche-Bertrand, la directrice du centre de santé de Bergerac.

Valérie Latarche-Bertrand

Juste avant l’ouverture du centre à Bellegarde, près de 4.000 Bergeracois assuraient ne pas avoir de médecin traitant. 1.600 avaient cherché de l’aide du côté de la mairie. 9 mois plus tard, la situation se serait considérablement améliorée selon Valérie Latarche-Bertrand

Valérie Latarche-Bertrand

Un médecin a déjà quitté ses fonctions depuis l’ouverture. Remplacé dès le mois de novembre, un quatrième pourrait rejoindre l’équipe si besoin.

Côté financier, l’aspect qui inquiétait notamment les médecins du Pôle de Santé de Bergerac, Valérie Latarche-Bertrand rassure : Tout va bien. Le centre de santé ne se veut pas rentable mais vise l’équilibre et la pérennité. Presque un modèle du genre, pourrait-on dire. Puisque sa responsable est même devenue accompagnatrice de projets en cours de développement. Pour rappel chaque mois un nouveau centre de santé ouvre ses portes, en France. On en compte près de 2000 dans le pays dont à peine 7 % portés par des collectivités.