Dans l'actu...

Le rapprochement entre St Aulaye et Ribérac s’éloigne de plus en plus

12 juillet 2018 à 07h06 Par Xavier Boucherie
Ribérac vote ce soir pour ou contre la fusion de sa communauté de commune avec celle de Saint-Aulaye
Crédit photo : Google

Ces dernières semaines les réunions entre élus communautaires et service de l’Etat se sont accélérées pour préparer le mariage entre les deux entités. On vous en a déjà parlé.

Un rapprochement choisi par les deux CDC à l’époque, alors que l’Etat l’imposait dès 2017 pour les communautés récalcitrantes à fusionner, dans le cadre de la loi Notre. Choix qui permettait un sursis de deux ans. Au 1er Janvier 2019. Mais les élus du Pays de St Aulaye s’y sont opposés lors du conseil communautaire jeudi dernier. 19 voix contre, 5 seulement pour. Des élus qui craignent une hausse de la fiscalité. Comme le maire de Parcoul-Chenaud et 2ème vice-président du pays de St Aulaye, Jean-Jacques Gendreau.

►Jean-Jacques Gendreau

Certains élus eulaliens craignent eux de ne plus être audibles dans ce nouveau concert de 50 communes et plus de 25.000 habitants. Ce soir, c’est au tour du pays Riberacois de se prononcer sur ce mariage mal engagé. Son président, Didier Bazinet restait injoignable hier.

Dans un communiqué, la préfète s’étonne de cet engagement remis en Cause coté St Aulaye. Et envisage de consulter tous les élus municipaux concernés par la fusion au travers d'un vote. Scrutin cependant purement consultatif.