Dans l'actu...

5 décembre : la mobilisation s'annonce importante

03 décembre 2019 à 07h48 Par Émilie BAR
La CGT a tracté ces dernières semaines pour informer les citoyens de l'action du 5 décembre
Crédit photo : EB

Grande journée de gréve et de mobilisation jeudi

C’est ce qu’espèrent en tout cas les syndicats qui souhaitent rassembler le plus grand nombre contre la réforme des retraites.

Pour ce faire, cela fait plusieurs semaines que la CGT tracte à Bergerac. Vendredi dernier, les militants étaient postés dans la zone industrielle de Campréal pour expliquer aux salariés les conséquences de la réforme sur leur avenir et les inciter à venir en nombre le 5 décembre à 15h devant le tribunal de Bergerac. La CGT qui refuse la division provoquée par le gouvernement entre les régimes spéciaux et les autres. « C’est un leurre, nous serons tous concernés », assure Laurent Devautour, secrétaire de l’union locale qui pointe plutôt du doigt les cadeaux faits à ceux qu’il appelle « les privilégiés » et dénonce le recul social. Le syndicat qui défend la retraite à 60 ans à taux plein et même à 55 pour les métiers pénibles, demande un niveau de pension d’au mois 75 % du revenu d’activité pour une carrière complète et une politique volontariste d’égalité salariale femmes/hommes. Un message assez bien reçu, vendredi dernier, autour des entreprises bergeracoises. Ce qui laisse espérer une mobilisation importante jeudi.

► Écouter Laurent Devautour

Jeudi, des piquets de grève sont attendus à Polyrey, Rottersac, à la fondation John Bost. Dans le cortège à Bergerac on devrait retrouver des cheminots, des salariés d’Eurenco, les salariés de l’hôpital, les profs et d’un point de vue politique les membres de la liste Bergerac en commun, candidate à l’élection municipale.

Trois manifestations sont prévues en Dordogne le matin à Périgueux et l’après-midi à Bergerac et Sarlat à 15h donc.

Des perturbations sont attendues naturellement pour cette journée du 5 décembre.

Du côté du trafic ferroviaire d'abord. Des perturbations attendues sur les TER notamment et la SNCF qui annonce qu'elle communiquera sur son dispositif en fin de journée.

Perturbations dans l'éducation nationale aussi. A Bergerac on annonce plus de 77% des instits en grève et donc plusieurs écoles seront fermées jeudi. Ce sera le cas de Suzanne Lacore, la Moulette, l'école Cyrano, Pauline Kergomard. Fermeture de René Demaison, du Bout des Vergnes et de Romain Roland enfin.

Presque 2/3 du personnel municipal des écoles en grève aussi et de ce fait très peu de garderies assurées. Quant à la restauration ce sera uniquement à Jean Moulin, l'école la moins impactée. Point d'accueil et restauration prévus toutefois à René Demaison. Les détails ici.

Enfin, les policiers de leur côté appellent à une fermeture symbolique des commissariats de Bergerac et Périgueux entre 10 heures et 15 heures, jeudi.

Les policiers qui assureront le service minimum.