Dans l'actu...

A Bergerac, une enseigne historique met la clé sous la porte

03 janvier 2020 à 08h25 Par Émilie BAR
Bruno Veyrenc va fermer sa boutique en ce début d'année.
Crédit photo : EB

Liquidation totale pour Cristalor, place Gambetta.

L’enseigne fondée en 1951 par la famille Veyrenc n’aura pas su résister à la vente en ligne et à la désertification des centres-villes. C’est l’analyse en tout cas de Bruno Veyrenc, 3e génération derrière le comptoir de l’ancienne boutique Aux cadeaux utiles, devenue Cristalor.

Un commerce qui s’est agrandi au fil des années. Bruno Veyrenc a repris la boutique en 1999 dans un contexte où les Français étaient toujours très attachés aux arts de la table. Et puis la société a évolué. Les listes de mariage, notamment, ont laissé la place aux voyages, privant la famille Veyrenc d’une grande partie de sa clientèle. Puis internet et la magie de l’achat en ligne est arrivé et avec lui l’explosion du Made in China à prix cassés. Un business auquel l’entreprise familiale n’a rien pu faire, déplore Bruno Veyrenc.

► Écouter Bruno Veyrenc

Bruno Veyrenc qui jette donc l’éponge après de nouvelles déconvenues ces derniers mois. Le commerce a été cambriolé le 1er novembre dernier. Quelques jours après que la circulation a été coupée suite à l’effondrement d’un immeuble place Gambetta. S’en était trop mais ce qui fait surtout rager le commerçant, c’est la bataille entre le centre-ville et les zones commerciales. Celle du stationnement gratuit contre le FPS, le forfait post stationnement.

► Écouter le podcast

Forcément, Daniel Garrigue, le maire de la ville, n’est pas d’accord avec cette analyse.

► Écouter Daniel Garrigue

Des projets dont Bruno Veyrenc ne souhaite pas parler pour le moment. Mais il est fort à parier qu’il tentera de remonter quelque chose place Gambetta, étant propriétaire des murs de Cristalor.

D’ici là, la boutique restera ouverte jusqu’à épuisement des stocks. Le commerçant table sur une fermeture définitive début février.