Dans l'actu...

A l'hôpital, la crainte que demain soit pire qu'hier

12 juin 2020 à 07h12 Par Émilie BAR
Les soignants ont multiplié les collages ces dernières semaines partout sur Bergerac
Crédit photo : DR - Collectif inter-hôpitaux Bergerac-Dordogne

Les personnels soignants mobilisés mardi prochain partout en France et en Dordogne aussi naturellement.

Manifestation de l'UNSA à Périgueux à partir de 10h au rond point Yves Guéna. A Bergerac pas de rassemblement mais le syndicat qui sera présent sur le parvis de l’hôpital de 13h à 15h pour faire signer la pétition du collectif inter-hôpitaux déjà forte de 353.000 signatures en ligne. Les personnels de santé qui, au sortir du pic de la crise sanitaire, craignent des lendemains encore plus difficiles.

Car si à l’hôpital de Bergerac, le COVID a fait moins de dégâts, les personnels ont été largement mobilisés. Il a fallu tout réorganiser, créer des services, en déménager d'autres. Sans compter que les soignants ont manqué de matériel et de masques. Alors aujourd’hui la fatigue morale et physique est bien réelle et l’exaspération encore plus importante quand on constate que malgré tout rien n’a changé.

► Écouter Pascale Slagmolen, la secrétaire de l’UNSA Santé-Sociaux Dordogne

Des personnels pour qui parfois la crise a été un révélateur. « Nombre de soignants expérimentés souhaitent désormais quitter le milieu sanitaire », s'inquiète Pascale Slagmolen qui espère que les Périgourdins seront nombreux, mardi, à soutenir l'hôpital public et ses personnels.

► Écouter le podcast

Les soignants qui réclament donc plus de moyens, 300 euros pour tous les personnels hospitaliers, soignants techniques ou administratif pour atteindre le niveau moyen de l'OCDE, précise la syndicaliste. La France est actuellement 23e sur 33 pour ce qui concerne, par exemple, les salaires des infirmiers hospitaliers. Revendications aussi concernant les contractuels avec des demandes de titularisations et l'alignement de leurs rémunérations sur celles des titulaires entre autre.

Manifestation donc mardi à Périgueux. Covoiturage possible depuis Bergerac.

Et puis à noter que de son côté la CGT annonce elle aussi des actions à Périgueux, Bergerac, Domme et Sarlat mardi.

Débrayage au rond point de l'hôpital de Périgueux de 13 à 16h et mobilisation devant la sous préfecture de Bergerac à 17h, mardi toujours, pour la défense des professionnels du sanitaire et du médico-social.