Dans l'actu...

Aide à domicile : Tourner la page de l’ADPA

02 juillet 2019 à 06h58 Par Xavier Boucherie
Crédit photo : DR

Fin 2018, le tribunal de Bergerac choisissait l’association d’aide à domicile AARD pour reprendre l’ADPA, placée en redressement judiciaire quelques mois auparavant. Plus de 700 bénéficiaires et 120 emplois menacés à l’époque. La semaine dernière, AARD organisait son assemblée générale. Pour notamment dévoiler les résultats de l’association pour l’année 2018, juste avant la reprise de l’ADPA. Le président, Michel Antoine a toutefois tenu à y revenir avant de clore définitivement le chapitre.

► Écouter Michel Antoine

Depuis leur reprise par AARD, les anciens de l’ADPA sont globalement soulagés. « Quelques couacs administratifs les 1ers temps » nous confiait l’une d’elle, « liés notamment aux plannings ». « On se donne encore 6 mois pour faire un vrai bilan de cette reprise » nous confiait également une syndicaliste. Avec 2 fois plus de salariés, quelques aménagements sont prévus chez AARD. La salle du personnel, devenue trop exiguë, devrait être agrandie prochainement.

Coté résultats, AARD affichait une excellente santé en 2018. Avec des résultats à la hausse sur un an. Passée de 70 à près de 200 salariés depuis cette année, l’association souhaite désormais maintenir ce cap. Et pour ça noue de nouveaux partenariats. Avec l’hôpital et le service d’infirmiers à domicile pour une meilleure coordination. Des liens renforcés avec Aide 24 également, l’association d’aide à la recherche d’emploi pour faciliter les embauches. Car si les plannings sont bien remplis, le secteur de l’aide à domicile manque en revanche cruellement de bras.