Dans l'actu...

Après le discours d'Edouard Philippe, les opposants à la réforme des retraites annoncent un mouvement encore plus massif mardi

12 décembre 2019 à 19h05 Par Émilie BAR
Jeudi, CGT et FO ont redécoré le mur qui fait face à la permanence du député Michel Delpon.
Crédit photo : DR

Syndicats et citoyens de nouveau mobilisés jeudi dans les rues de Dordogne contre la réforme des retraites.

Des regroupements à Périgueux, Sarlat et Bergerac, au lendemain des annonces du Premier Ministre.

Au total, près de 700 personnes ont défilé dans le département dans le département. Des manifestants pas convaincus par les propositions d’Edouard Phillipe. Rien de bon n’en ressort pour le responsable Force Ouvrière à Bergerac, Valére Blondel

► Écouter le podcast

Même son de cloche du coté de la CGT Bergera.

► Écouter Laurent Devautour, le responsable de l'UL CGT

Laurent Devautour met en avant le soutien de la population. 68 % des Français soutiennent le mouvement d’après un sondage Harris Interactive.

Alors moins de monde c’est vrai, hier dans les cortèges. 5 à 600 personnes à Périgueux le matin. A Bergerac, un peu plus d'une centaine. L’idée hier pour les syndicats n’était pas de mobiliser en masse mais de se rassembler devant les permanences des députés LREM. A Bergerac elle était fermée. Mais les syndicats ont pu obtenir un entretien avec Michel Delpon lundi après-midi. Le lendemain, l’intersyndicale appelle de nouveau à une mobilisation massive. Encore plus importante que celle du 5 décembre espèrent les opposants à la réforme des retraites.

► Écouter Laurent Devautour

Et d’ici le 17 décembre les syndicats ont prévu de tracter dans les zones industrielles à nouveau et sur les marchés également.