Dans l'actu...

Bergerac : l'Aqualud ouvrira ses portes au 1er juillet

27 février 2020 à 07h25 Par Émilie BAR
Le bassin de loisir de 135m² dans l'espace principal.
Crédit photo : EB

Le projet de nouvelle piscine intercommunale était dans les cartons depuis 6 ans. Il voit enfin le jour sur la zone des sardines en face d’une grande enseigne dédiée au sport. Un équipement dont l’ouverture était annoncée pour l’automne 2019, puis pour le mois d’avril 2020 et finalement avant l’été et qui sera finalement près juste avant les vacances scolaires. Pour autant pas de retard estime l’agglo qui faisait visiter l’Aqualud, c’est son nom, aux journalistes cette semaine.
Tour du propriétaire.

Et d’abord il ne faut plus dire piscine mais parc aquatique ou aqualudique, insiste t-on en tout cas du côté de la CAB. Dans la mesure où les équipements vont bien au-delà d’une simple piscine, c’est vrai.

Le chantier pas tout à fait terminé. Chaussures de sécurité et casque obligatoires pour la visite, mais le plus gros est fait et permet déjà de se donner une belle idée de ce que proposera l’infrastructure.

La visite commence par le parking. Il pourra accueillir 117 véhicules, ceux du personnel inclus. Un autre espace plus végétal pourra éventuellement être utilisé pour les jours de compétitions puisque le bassin permettra toujours d’accueillir les compétitions départementales et régionales. Une fois sur le parking on découvre la structure moderne et qui souhaite s’inscrire dans l’esprit du patrimoine local avec la forme de son toit ou encore les pierres apparentes. Des pierres de Terrasson. Un bâtiment qui, à l’intérieur est essentiellement fait de bois et de béton mais qui apparaît très chaleureux et très lumineux. C’est évident dès l’entrée avec cette vue directe sur la piscine et derrière les futurs espaces végétalisés. La lumière naturelle est partout, jusque dans les vestiaires avec ces puits de jours. Des vestiaires auxquels on accédera uniquement après s’être déchaussé et être passé par un premier pédiluve, pour plus d’hygiène et pour faire des économies sur le nettoyage, nous assure t-on.

accueil.jpg (1.92 MB)entrée.jpg (1.80 MB)

L'acceuil (à gauche) avec derrière les bureaux pour le personnel. A droite la vue sur la piscine depuis l'entrée. Seront installés des tables hautes avec à proximité des distributeurs de boissons notamment. 

Plus de 300 casiers dans les vestiaires grand public pour une structure qui pourra accueillir jusqu’à 575 personnes en même temps. Pas forcément plus qu’actuellement mais avec plus de polyvalence assure t-on à l’agglo. En parallèle on découvre des vestiaires uniquement destinés aux scolaires qui représentent tout de même 40 % de la fréquentation. Des enfants et des jeunes qui auront une sortie directe pour plus de fluidité dans les allées et venues avec le grand public.

dechausse.jpg (2.15 MB)vestiaires public.jpg (1.85 MB)

vestiaires scolaire.jpg (1.54 MB)douches.jpg (1.90 MB)

De gauche à droite et de haut en bas l'espace pour se déchausser et se refaire une beauté en sortant. Puis les vestiaires grand public et les vestiaires pour les scolaires. Enfin l'espace douches. 

Passé les vestiaires, on retrouve des sanitaires et des douches communes à tous les publics. Un espace assez restreint en apparence, mais calculé idéalement selon l’ingénieur de la CAB qui rappelle au passage que l’idée c’est de se doucher avant d’entrer dans la piscine et non après. La piscine justement, la voilà, derrière un autre pédiluve.

Et deux bassins qui apparaissent devant nous. Le traditionnel 25m qui a une particularité : on peut y rentrer via un vrai escalier. Idéal pour les personnes qui pourraient avoir des difficultés avec l’échelle. Le bassin va de 1m20 à 1m80 au plus profond et adopte une forme qui permettrait d’économiser 50 % d’eau. Et puis un autre bassin de 135m² dédié plutôt aux loisirs avec jets massant, petit effet jacuzzi, etc. On notera également un espace pour la future pataugeoire pour les plus petits. On imagine alors déjà les centaines de personnes s’ébrouer dans un joyeux bazar. Mais le cabinet d’architecture, BLP, l’assure : le bruit sera contenu grâce à la forme de la charpente.

vue generale.jpg (2.19 MB)escalier 25m.jpg (2.43 MB)

A gauche : vue d'ensemble depuis la pataugeoire. A droite l'escalier spécialement conçu pour éviter les traditionnelles échelles.

Dans ce grand espace on retrouve aussi des bureaux pour les diverses associations aquatiques telle que le club de plongé, plutôt bien loti, il faut le dire, puisque outre une sorte de passe-plat pour faire passer les bouteilles d’oxygène entre l’extérieur et l’intérieur, le club va pouvoir profiter d’un autre bassin, situé derrière une porte vitrée. Le fameux bassin de 70m² à fond amovible qui peut passer de 0 à 4m de profondeur. Alors il n’y a pas que la plongée qui pourra en bénéficier. On pourra imaginer des sessions d’aquabike ici, du sport santé ou encore les cours des bébés nageurs.

petit bassin.jpg (2.39 MB)bassin amovible.jpg (1.89 MB)

A gauche, le bassin de loisir avec notamment ses banquettes à bulles. A droite le bassin à fond amovible.

Et puis donc au-delà de ce côté piscine, il y a le côté bien-être.

Et pour ceux qui n’étaient pas encore suffisamment dépaysés par rapport à Picquecailloux, là ils devraient finir d’être convaincus. Enfin, on fait ce bond dans la modernité avec cet espace, un peu à l’écart qui propose deux saunas, un hammam avec ciel étoilé, un bain froid, ça c’est pour les plus téméraires, et un jacuzzi, pareil où on descend par un escalier pour une plus grande accessibilité.

sauna.jpg (2.39 MB)hammam.jpg (3.02 MB)

bain froid.jpg (2.11 MB)jacuzzi.jpg (2.25 MB)

De gauche à droite et de haut en bas : un des deux saunas. Les deux seront à des températures différentes. Puis le hammam, le bain froid en devenir et le jacuzzi avec accès par escalier plutôt que par échelle.

Des équipements indispensables dans les nouvelles structures. Qui ont l’air un peu petits là aussi de prime abord. Il faudra voir à l’usage parce que bien entendu pour y accéder, il faudra régler un supplément au billet d’entrée. Mais ça restera très accessible promet déjà la CAB, qui ne s’avance pas encore sur les tarifs d’entrée du futur parc aquatique même si Daniel Rabat, l’élu en charge des grands projets à l’agglo promet que l’augmentation sera infime. « On table plutôt sur un doublement de la fréquentation d’ici 2 à 3 ans... », dit-il. Fréquentation qui est actuellement de 120 à 140.000 personnes par an. On attend de voir les tarifs donc. On attend de voir aussi ce que donneront les espaces extérieurs une fois que les aménagements paysagers auront été réalisés. Là on est encore très loin d’imaginer les futurs solariums, dont certains réservés aux « clients » bien-être.

Pareil si on reste dans la projection, notez que la CAB a gardé suffisamment d’espace pour, pourquoi pas, dans les années à venir, construire un bassin à l’extérieur et ajouter des jeux d’eau. Mais là reste à trouver des financements.

Voilà donc pour le petit ou plutôt le grand tout du propriétaire. On rappelle le coût du projet. Un peu plus de 10 millions d’euros dont la moitié supportée par la CAB. Notez que les horaires seront élargi et du personnel embauché promet la CAB. On rappelle aussi que le bâtiment se veut un brun écolo. Compliqué pour une piscine mais on reconnaîtra quand même qu’il est équipé en géothermie, qu’il dispose de panneaux thermiques pour chauffer en partie l’eau des douches et qu’une partie de l’eau peut être réutilisée.

Quant à la piscine de Picquecailloux, pas de date encore pour sa fermeture définitive. Mais elle devrait intervenir à la mi-juin, le temps de laisser les établissements scolaires finir leurs sessions.

Notez enfin que la CAB est en train de développer un projet de navettes pour desservir les zones d’activités et faciliter l’accès au futur par aquatique. Des navettes qui seront en lien avec la navette cœur de ville qui devrait faire son retour prochainement.