Dans l'actu...

Bergerac : la municipalité garantit la gratuité des terrasses après une polémique lancée sur les réseaux sociaux

18 juin 2020 à 08h00 Par Émilie BAR
Crédit photo : DR - Google photo

La ville de Bergerac veut tuer la polémique dans l’œuf, après la diffusion sur les réseaux sociaux de messages de restaurateurs s’insurgeant de la réception d’une redevance concernant leur terrasse alors que la municipalité a voté, le 28 mai, une exonération de cette redevance jusqu’au 2 juillet. Polémique partie du co-gérant du Riverside qui a politisé l’affaire abordant la question des municipales (voir ci-dessous). Naturellement Fabien Ruet, candidat au 2nd tour, s’en est emparé à son tour sur les réseaux sociaux, alors qu’il a lui-même voté cette exonération.

Polémique qui n’a donc pas lieu d’être pour Daniel Garrigue, le maire ; de mauvaise foi voire opportuniste pour Nelly Rodriguez, l’élue en charge du commerce. Les documents présentés par les restaurateurs, sont en fait les traditionnels arrêtés d’occupation du domaine public avec, c’est vrai le tarif pour la saison, cependant ces arrêtés ont été pris il y a plusieurs mois. La plupart des restaurateurs l’auraient même reçu avant le confinement. D’autres plus tardivement. Problème d’envoi simplement donc dû à la crise sanitaire. Nelly Rodriguez.

► Écouter le podcast

Une exonération qui coûte 10.000 euros par mois à la municipalité, précise Daniel Garrigue. Et les élus d’affirmer leur soutien aux restaurateurs, rappelant les multiples autorisations d’extensions de terrasses. Extensions valables jusqu’à une levée des contraintes sanitaires. C’est en tout cas ce que préconise la municipalité, qui sur ce point également, laissera le dossier à la prochaine équipe en place.