Ciné-club de Bergerac : du nouveau à la tête de l'asso Tapages


16 juillet 2021 - 840 vues

C’est demain que s’achève le festival de Cannes, l’occasion pour nous, loin du strass et des paillettes de parler cinéma avec du neuf du côté de l’association Tapages, à Bergerac.

Tapages, vous le savez, c’est l’association qui a créé le ciné-club à Bergerac.

Une asso lancée il y a 16 ans par Christine et Gilles Clamens aidés de Philippe Mallard. Tous ont décidé de passer la main cette année pour vivre d’autres aventures culturelles, on y reviendra.

Et c’est Monique Avisse, ancienne trésorière et secrétaire de l’asso qui a repris les rênes,il y a moins d’un mois, avec la volonté de poursuivre l’action engagée.

« Quand on a vu qu’on ne serait plus que 2 de l’ancien groupe à continuer, on a mis un petit message à nos adhérents en disant on fait quoi ? On continue, on arrête ? Et tout le monde a dit on continue parce que c’est très important d’avoir un ciné-club à Bergerac. On va continuer un peu dans la même lignée, c’est à dire qu’on continue les programmations du lundi, un film en VO (Version Originale, ndlr) tous les lundis et ensuite, deux ciné-club par mois. Et c’est ciné-club on s’arrange toujours pour choisir des films qui peuvent intéresser des associations de Bergerac. Par exemple on va passer un film sur la danse, on va contacter les écoles de danse de Bergerac. On va faire un film sur la journée contre les violences faites aux femmes, on va contacter les associations. On essaye toujours, pour les ciné-clubs, de mettre en jeu une autre structure que la notre en plus. » Monique Avisse, nouvelle présidente de Tapages

La continuité donc. Reste à repenser les rencontres de cinémas qui avaient normalement lieu en avril. Des rencontres sur des thèmes assez philosophiques estime Monique Avisse et qui étaient animées par Gilles Clamens, professeur en la matière. La nouvelle équipe elle préfère se concentrer sur le cinéma et imagine proposer des rencontres autour des métiers du cinéma, du cinéma à travers le monde, de travailler sur les courts-métrages ou pourquoi pas avec les villes jumelées à Bergerac. Les idées sont nombreuses, reste à les mettre en œuvre, en association toujours avec le Grand Ecran de Bergerac, partenaire, désormais historique de Tapages.

L’asso qui compte bien retrouver ses nombreux adhérents à la rentrée. Ils ont été jusqu’à 350 au plus fort de l’asso, 176 à la rentrée dernière, mais reste toujours une inconnue : la situation sanitaire et le sort réservé aux salles. Et les dernières annonces présidentielles ne sont pas pour rassurer les membres de Tapages.

« Le problème c’est qu’il n’y a jamais eu de cluster ni dans les salles de théâtre, ni dans les salles de cinéma. Quand on est au cinéma, on est tous dans le même sens, on ne se parle pas, on a un masque donc voilà. Comment faire venir des gens... On va faire venir des intervenants. Les conditions étant ce qu’elles sont, est-ce qu’ils vont accepter de traverser la France pour venir à Bergerac animer une semaine de débat ou de choses comme ça alors que les conditions sanitaires deviennent de plus en plus strictes, de plus en plus contraignantes ? On a beaucoup d’interrogations là dessus. »

Une chose est sûre, la campagne d’adhésion redémarrera en septembre. Et Tapages espère bien attirer de plus en plus de jeunes. Avec un argument pour toute adhésion : la promesse de tarifs réduits au Grand Ecran…

Nouveau conseil d'administration de Tapages : 
Présidente : Monique Avisse (à gauche sur notre photo)
Vice-Président : Serge Tabouret
Trésorière : Françoise Le Sager (à droite sur notre photo)
Trésorier adjoint : Daniel Avisse
Secrétaires : Claire Rousset-Simon et Laurent Simon-Rousset

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article