Dans l'actu...

Concours "Mon centre-ville a un incroyable commerce" : est-ce que ça marche vraiment ?

28 septembre 2020 à 07h12 Par Émilie BAR
Photo d'archives
Crédit photo : EB

Une opération pour dynamiser le commerce de centre-ville à Bergerac.

Un concours qui s’appelle Mon centre-ville a un incroyable commerce et qui se déroulera vendredi et samedi. Objectif : réduire la vacance commerciale actuellement de 13,5 % sur le centre-ville. C’est plus que la moyenne nationale de 12 %.

Le concours permettra donc à des porteurs de projet de confronter leurs idées à la réalité du terrain lors d’un marathon de 36 heures. 

► Écouter Audrey Fauguet, la manager de centre-ville de Bergerac

Les porteurs de projets qui vont investir des locaux commerciaux actuellement vides. Ils devraient également sonder les Bergeracois qui passeront par là pour s’assurer que leur projet correspond aux attentes des habitants. Une opération qui, en somme, permet de sacrément accélérer la création commerciale, selon les les organisateurs, le cabinet Auxilia.

Coût de l’action pour la mairie de Bergerac : 25.000 euros dont près de 17.000 euros financés par la banque des territoires et la Région. Mais le concept, lancé l’an dernier, a déjà fait ses preuves sur d’autres territoires, estime t-on à la mairie. Effet positif confirmé par la ville de Mende, en Lozère, où le gagnant du concours a concrétisé son installation et où plusieurs projets sont sur le point de voir le jour. Même discours à Chaumont, dans la Haute-Marne, qui s’est d’ailleurs déjà inscrit pour l’édition 2021. Là-bas 50 % des candidats ont ouvert leurs boutiques ou sont sur le point de le faire. Une opération indispensable donc pour la municipalité bergeracoise qui voit l’occasion de régler là une des grandes problématiques liée à l’installation.

► Écouter Josie Bayle, adjointe au commerce à la ville de Bergerac

C’est ce qui s’est passé ailleurs. Des propriétaires qui au contact direct de projets solides ont baissé leurs loyers mais aussi fait des travaux et avec qui les relations sont aujourd’hui plus sereines, même si la taxation sur les friches commerciales reste, pour le moment, un outil indispensable nous a t-on confié à Chaumont.

Pour le concours Bergeracois, plusieurs types de projets sont en lice et concernent le développement durable, la restauration ou encore le bien-être. Concours ouvert aussi aux commerçants déjà en place mais qui souhaitent se réinventer. Covid Oblige.

A la clé pour les gagnants des mois de loyers ou d’assurance offerts, des formations sur le digital ou encore des campagnes de communication. Le gagnant bergeracois qui pourra participer à la grande finale à Paris. Mais tous les participants seront suivis pendant plusieurs mois, assurent les organisateurs.