Dans l'actu...

Conseil régional : plus d'1 million 270.000 euros alloués au Bergeracois

18 mai 2020 à 07h08 Par Émilie BAR
Festival Drôles lecteurs 2019
Crédit photo : EB

A la région, à situation exceptionnelle, vote exceptionnel et une commission permanente en visio conférence vendredi dernier

Pour passer en revue 264 délibérations, 1.853 dossiers d'aides et 39 opérations de travaux. Et au final plus d'un million 270.000 euros de fonds régionaux débloqués en faveur du Bergeracois.

C’est le conseiller régional Christophe Cathus qui a fait les comptes. Et sur ces 1.271.203 euros précisément, presque 78 % dédiés à l’investissement direct. Et fléchés vers des équipements d’entreprises, des travaux dans les lycées ou encore pour aider à la modernisation d’exploitations agricoles.

Dans le détails et pour exemple, on notera les 247.442 euros alloués à l’entreprise bergeracoise Prunidor, spécialisée, vous le savez, dans la transformation et la fabrication de la prune d’Ente et autres fruits secs. Une entreprise qui a été reprise en 2013 avec un plan de sauvegarde de 10 ans et l’ambition maintenant d’augmenter les capacités de production et de développer de nouveaux produits. A la clé : 4 créations d’emplois.

A noter aussi, l’aide de la région à hauteur de 6.750 euros pour la ville de Bergerac au titre de l’opération de soutien en faveur du commerce et de l’artisanat en centre-ville.

Mais il s’agit aussi pour la Région de soutenir le tourisme et la jeunesse. C’est ainsi que quelques 125.000 euros ont été fléchés en direction de la commune du Buisson de Cadouin pour la rénovation du centre de vacances construit en 1970.

Dans le domaine de la formation professionnelle, on retiendra les 85.000 euros alloués à Talis Itinéraire Emploi, près de 10.000 euros pour l’artificier Brézac, ou encore 50.000 euros pour Rottersac à Lalinde. Plus de 42.000 euros à la commune de Faux pour l’accompagnement pour la création du pôle médical.

Sur la question agricole, la Région soutient la transition vers l’agriculture biologique à hauteur de 35.879 euros. Une enveloppe répartie entre des exploitations de Naussannes, Monsac, Saint-Laurent-des-Vignes, Lalinde et la maison des paysans.

Enfin à noter plus de 51.000 euros d’investissements en faveur de la culture. Cela bénéficiera à l’association Au fil du temps, au Bastideum de Monpazier, aux Rives de l’art, à Eclats de Lire et son édition annulée de Drôle Lecteurs mais aussi à l’été musical en Bergerac.