Dans l'actu...

Contre les pesticides, le Sud Dordogne s'organise

04 décembre 2018 à 07h39 Par Émilie BAR
Les coquelicots de Prigonrieux lors de leur premier rassemblement
Crédit photo : DR

Nouveau rassemblement du mouvement « Nous voulons des coquelicots » vendredi soir, à Prigonrieux.

Le mouvement national créé à la fin de l’été et qui lutte contre les pesticides de synthèse. En Bergeracois c’est donc à Prigonrieux que l’association a rapidement trouvé un relais. Objectif : sensibiliser face aux dangers que représentent les pesticides et mobiliser autant que possible pour que les politiques agissent rapidement. Le but : obtenir, au niveau national 5 millions de signatures pour l’appel, dans les 2 ans. Les coquelicots en sont convaincus : le changement viendra des citoyens. Nelly Rintaud, une des membres du collectif.

Écouter le podcast

Mais il y a encore beaucoup de travail. D’après une étude de Générations Futures 645.000 kilos de pesticides se sont vendus en Dordogne l’an dernier. Plus de 3 millions en Gironde. Et les viticulteurs particulièrement pointés du doigt. Pour autant les Coquelicots Prigontins refusent toute attaque et toute stigmatisation des producteurs.

Écouter le podcast

Pour continuer la discussion, rendez-vous donc vendredi à 18h30 devant la mairie de Prigonrieux. Thématique : la viticulture. Table espagnole pour finir la soirée.

Le lendemain les coquelicots participeront à la marche pour le climat à Sainte Foy la Grande.

Le mouvement qui souhaite, par la suite mutualiser ses actions avec les autres Coquelicots du secteur. Une page facebook Les coquelicots Sud Dordogne vient d’ailleurs de voir le jour dans cette optique. Et un stand d’informations sera installé lors de la Foire Bio ce week-end à Bergerac.

L’interview complète de Nelly Rintaud à retrouver ici