Dans l'actu...

Dernier conseil municipal pour Daniel Garrigue et centré sur la gestion de la crise sanitaire

29 mai 2020 à 07h45 Par Xavier Boucherie
Photo d'archives
Crédit photo : EB

Le dernier conseil municipal de l’ère Garrigue ça se passait hier soir à la salle Anatole France.

Vous l’avez vécu en direct sur Bergerac 95. Un conseil délocalisé pour respecter les règles de distanciations physiques entre les élus. 15 sujets à l’ordre du jour, la plupart pour parer au plus urgent face à la crise sanitaire actuelle.

Et l’action de la municipalité ne s’est jamais arrêtée pendant la période de confinement a tenu à rappeler Daniel Garrigue dans son discours d’avant-propos. Social, alimentaire, sanitaire. Et bientôt économique avec les commerces touchés de plein fouet par l’arrêt de leur activité. Un pack d’aides au travers de remise gracieuses sur les redevances d’occupation a été notamment adopté à l’unanimité par les élus. Remboursement partiel pour les taxis, les loueurs de véhicules ou encore les commerçants de la halle. Même chose pour les terrasses et droits de marché pendant toute la durée du confinement et au-delà.

Autre sujet unanimement voté, les subventions aux associations. Avec un effort appuyé pour les domaines de l’action sanitaire et social. « Compte tenu de l’engagement très fort des associations de solidarité et d’insertion tout au long de cette crise et aux vues de l’effort qu’elles devront poursuivre dans les mois qui viennent »,  insiste Daniel Garrigue. Un peu plus de 175.000 euros au total.

Les élus ont également approuvé la constitution d’un stock stratégique de masques. 30.000 chirurgicaux et autant en tissus estimé respectivement à 30.000 et 90.000 euros. Avant le début de la crise, Bergerac en possédait un peu moins de 7.000 qui ont équipé les agents communaux. La ville avait dû rétrocéder un stock de 10.000 masques appartenant à l’Etat.

L’acquisition de locaux et d’espaces extérieurs autour de la barre commerciale de Naillac, le parking pour l’euro symbolique et l’ancien Casino pour 100.000 euros afin d’y implanter des commerces ou d’autres activités, rien n’est arrêté pour l’instant. Une quinzaine de sujets au total qui n’ont pas nourri le débat comme l’espérait Daniel Garrigue pour son dernier conseil municipal. Une opposition atone que dénonce l’animal politique pour son dernier tour d’arène.

► Écouter le podcast

La politique n’est jamais bien loin avec le futur maire retraité qui clôt son mandat à la salle Anatole France. Là même où l’équipe qui lui succèdera sera installé après le 2nd tour du 28 juin. Très certainement le 4 ou 5 juillet prochain.