Dans l'actu...

Dordogne : des canicules 4 fois plus fréquentes d'ici 20 ans

06 août 2019 à 07h05 Par Xavier Boucherie
Crédit photo : DR

Un mois de juillet plus chaud que d’habitude

C’est ce qu’ont noté les ingénieurs de Météo France pour leur bilan du mois dernier. Normal avec une canicule, mais pas seulement. Globalement, sur tout le mois de juillet, le thermomètre a été supérieur aux moyennes.

Et avec 2 à 3 degrés au-dessus des normales, le mois passé a été l’un des plus chauds. La barre des 30 degrés dépassée plus de 21 jours. Moins d’une dizaine en temps normal. Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas autant suffoqué en Périgord en Juillet. A Bergerac, il s’agit du 2ème mois de juillet le plus chaud depuis 1989. Ponctué, comme en juin dernier, par un épisode de canicule. Progressif entre le 23 et 25 juillet. Des records quotidiens qui tombent dans le département. De 39 jusqu’à 42 degrés. On égale les valeurs de juillet 47 et 49, qui servent donc toujours jusque-là de référence. Et un retour aux normales de saison assez brutal. 20 degrés de perdus en 48h. Aux Eyzies notamment. La commune qui passe de 41 à 20 degrés entre le 25 et le 27 juillet. 

► Écouter Marie-Claire Sagnet, responsable du centre Météo d’Agen

L’ensoleillement a aussi battu des records à Coulounieix par exemple. Et malgré 6 jours d’orage dans le mois, les pluies n’ont pas suffi à atténuer la sécheresse.

Des précipitations inégales sur le département. Entre 20 et 80 mm tombés le mois dernier selon les endroits .

Des sécheresses plus prononcées et des pluies moins réparties sur l’année. C’est un peu le tableau que nous dresse les météorologues pour les prochaines années dans le département et la région. Avec des canicules 4 fois plus fréquentes qu’aujourd’hui d’ici 20 ans.

► Écouter le podcast

En tout cas pas de nouvelles canicules en vue d’ici la fin du mois nous disent les prévisionnistes. Le ciel devrait alterner entre beau temps et perturbations d’ici la fin Août.

Et dans ce contexte de sécheresse, la Région vient d’accorder plus de 600.000 euros pour la création de réserves d’eau sur le territoire destinées à l’irrigation des champs. Plusieurs projets prévus à Bouniagues, Saint-Félix-de-Villadeix, Saint-Perdoux, Saint-Germain-et-Mons, Saint-Cernin de Labarde et Rampieux et Beaumontois en Périgord. Par ailleurs 3 autres réserves seront agrandies dans le même secteur de Beaumontois grâce à ces crédit régionaux.