Dans l'actu...

Dordogne : le défi d'un gendarme à l'occasion du 8 mai

06 mai 2020 à 06h30 Par Émilie BAR
Photo d'illustration
Crédit photo : DR

A quelques jours du 8 mai, un gendarme Périgourdin se lance un défi pour rendre hommage aux actions du Bleuet de France et au profit de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

Nicolas Mortier, brigadier-chef du Peloton de Surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Ribérac et blessé il y a un an lors d’une intervention, a décidé de courir un semi-marathon, aujourd’hui, au sein de sa caserne.

Il sera accompagné symboliquement et à distance, sur les 100 derniers mètres, par un ancien combattant âgé de 90 ans, domicilié à Brantôme.

Et pour compléter et réaliser un marathon, plusieurs gendarmes de Dordogne et notamment de Bergerac, réaliseront à leur tour 5 km dans leurs unités. Et c’est le colonel, Louis Pauty, qui clôturera lui-même la course depuis la caserne Clech de Périgueux.

Nicolas Mortier sera exceptionnellement présent lors de la cérémonie du 8 mai à Périgueux. Une cérémonie, qui comme à Bergerac, va se tenir en comité restreint. Sans présence de troupes, de forces de sécurité ou d’invités, pas même les membres des associations d’anciens combattants, compte tenu de leur âge. Seul l’un des vices-président départemental de l’ONAC sera présent à Périgueux.

Un seul porte drapeau accepté, jeune de préférence et bien entendu pas de public.

La population qui est invitée à s’associer à la commémoration en pavoisant les balcons et fenêtres dit la préfecture.