Dans l'actu...

Du retard à l’allumage pour le nouvel Aqualud de Bergerac

03 juin 2020 à 07h03 Par Xavier Boucherie
Crédit photo : EB

Le complexe aquatique sur la zone des sardines, en chantier depuis fin 2018, ouvrira avec un peu de retard. Avec le confinement et l’arrêt net des travaux, l’inauguration a été repoussée d’environ 2 semaines. Programmée initialement début Juillet, les premiers baigneurs sont attendus après la fête nationale. Des sportifs d’eau chlorée qui vont devoir prendre leur mal en patience, faute de solution de rechange, après la fermeture de l’ancienne piscine de Piquecailloux au printemps dernier. Pour l’agglo et l’élu en charge des grands travaux, il était inconcevable de rouvrir les anciens bassins pour faire la jointure avec l’ouverture de l’Aqualud. 

► Écouter Daniel Rabat

4 à 6 semaines de formation qui devraient commencer dans les prochains jours afin de pouvoir tenir les délais. Pour appréhender le nouvel espace et les 3 principaux bassins. Mais aussi pour se conformer aux règles sanitaires strictes post Covid. Un cheminement sera ainsi imposé aux baigneurs, l’usage des vestiaires limités et des amplitudes d’ouvertures certainement revues à la baisse « pour respecter les règles sanitaires ». Les créneaux horaires plus tardifs pour notamment les nouvelles pratiques aquasportives ne pourraient arriver qu’après le mois de Septembre. En revanche, les parties bien-être, (jacuzzi sauna) ne devraient pas être impactées par ces restrictions sanitaires. Des détails finalisés d’ici au passage de la commission de sécurité espérée début Juillet. Avec près de 10 millions d’euros d’investissement, la CAB espère tripler la fréquentation par rapport à l’ancienne piscine. Des ambitions révisées à la baisse pour les premiers mois d’exploitation avec la crise sanitaire et la possible mise en place d’une jauge d’accueil. Piquecailloux accueillait plus de 100.000 baigneurs tous les ans.