Dans l'actu...

Estivales 2019 : Les tops et les flops

02 septembre 2019 à 07h40 Par Emilie Bar
Les tablées du terroir ont attiré en moyenne 700 personnes chaque lundi.
Crédit photo : EB

A Bergerac fini les soirées sur le port, les concerts, le théâtre, les dégustations de vins. On a remballé les Estivales sur un bilan satisfaisant dans l’ensemble, nous dit la municipalité.

Même si les chiffres de la fréquentation ne sont pas encore connus, on peut quand même dresser un premier portrait de ces Estivales, 5e édition.

Parmi les déceptions, la fréquentation les trois premières semaines de juillet. Plutôt en berne. Une tendance observée au niveau national. La faute à l'épisode de canicule auquel la Dordogne n’a pas échappé. Bergerac encore moins. Car si la transformation des quais et de la maison des vins a été un moteur touristique pour la fin de l’été, son caractère particulièrement minéral a plutôt servi de repoussoir en juillet.

« De nouvelles réflexions sont à mener » - Laurence Rouan, élu municipale déléguée au tourisme.

Autre flop : l’annulation de deux concerts. Là aussi c’est la météo qui était en cause.

Et puis surtout ce qui a entaché ces Estivales, c’est cette bataille des restaurateurs entre les permanents et ceux qui avaient pris place sur les quais. On en est venu aux mains. L’affaire est maintenant entre les mains de la justice. Une polémique que la municipalité n’a pas vu venir.

► Laurence Rouan

Pas lieu de polémiquer donc pour l’élue. Même chose concernant ceux qui s’émouvaient de la tenue d’un grand concert à Bergerac le soir du Beau C’est festival. Certains criaient à la concurrence absurde. Laurence Rouan voit elle dans ces deux controverses une cabale à quelques mois des municipales. Elle a tout de même proposé aux organisateurs du Beau C’est Festival de tenter de se coordonner un peu plus pour l’année prochaine.

Mais cette édition 2019 a tout de même été une réussite pour les organisateurs. Le public a de nouveau été au rendez-vous cet été.

« Bergerac n’a jamais été aussi animée », va même jusqu’à dire l’élue au tourisme. La curiosité vis à vis du nouveau quai cyrano a drainé pas mal de monde. Les tablées du terroir sont toujours autant sollicitées, en moyenne 700 personnes par soirée. Les concerts gratuits sur le port ont vu passer jusqu’à 3.000 personnes avec le succès de Suzanne.

Et puis nouveauté de l’année : les bars éphémères. Ils n’ont pas désempli faisant écho au Quai Cyrano. Une idée qui pourra donc être reconduite pour la prochaine édition. Pas sûr en revanche que ce soit les mêmes personnes aux manettes. Pour autant, Laurence Rouan pense déjà aux Estivales 2020.

► Laurence Rouan

Un projet dans lequel les Estivales pourrait se prolonger au mois de septembre. Le Bergeracois bénéficiant souvent d’une bonne arrière-saison touristique. L’avenir nous le dira.

Pour les prochains locataires de la mairie notez enfin que le budget de ces Estivales a tourné autour de 35.000 euros sans compter la communication.