Dans l'actu...

Flybe décroche, trou d’air pour l’aéroport de Bergerac

06 mars 2020 à 08h14 Par Xavier Boucherie
Crédit photo : Eric Salard / dr

La compagnie aérienne britannique annonçait hier cesser toutes ses activités.

Plombée par une situation financière en berne ces dernières années, la crise du coronavirus a causé le crash de la société selon ses dirigeants. Conséquences: 2000 salariés laissés sur le carreau, les 64 avions de la flotte cloués au sol et de nombreux passagers et aéroports français sur la feuille de route de la compagnie, délaissés. C’est le cas à l’aéroport de Bergerac qui desservait 4 destinations au Royaume Uni. Dont 3 l’été. Un manque à gagner pour la plateforme bergeracoise en terme de redevance aéroportuaire. Et une baisse de fréquentation estimée à 34.000 passagers pour cette année.

► Gwenvael Ronsin-hardy, le directeur de l’aéroport

C’est la compagnie aérienne qui prend en charge les passagers. Pour les prochains, cet été notamment, l’aéroport de Bergerac propose déjà des alternatives avec le renfort de ses autres lignes. La liaison Birminghman est aussi assurée par Jet2.com à partir de la fin mai. Pour Southampton et Edinbourg, la meilleure solution reste les aéroports londoniens desservis par Ryanair et British airways depuis Bergerac. Pour Exeter, l’aéroport de Bristol est le plus proche. Soit près de 2 heures de route pour les rejoindre toutefois. « Des temps de trajet encore acceptable » se rassure l’aéroport.