Dans l'actu...

Il a fait chaud cet été, mais pas autant qu'en 2003

06 septembre 2018 à 08h03 Par Xavier Boucherie

Aujourd’hui on se croirait en automne mais il y a un mois l’Europe suffoquait.

Le mois d’Aout le plus chaud jamais enregistré sur le continent. La France et le département de la Dordogne ne sont pas en reste non plus. Même si on n’a pas atteint les records de la canicule de 2003, les thermomètres ont chauffés en Périgord le mois dernier.

Et ce notamment grâce à un soleil très généreux sur le Périgord. Normal pour un mois d’Aout. Et pourtant avec 300 heures d’ensoleillement, c’est un quart de plus par rapport à la moyenne, qui suit la tendance du mois de juillet, déjà 30% plus ensoleillé que la normale. Un été remarquablement ensoleillé note Météo France, grâce notamment aux orages qui sévissaient plus la nuit. Et qui charriaient avec eux des températures étouffantes. Dans les 6 premiers jours d’Aout, le mercure en journée dépassait allégrement les 35 degrés et n’allait pas en dessous des 20 la nuit. La moyenne à Bergerac a même gagné 2 degrés par rapport à un mois d’aout classique. 29 degrés 4 relevés sur 31 jours dans la cité de Cyrano. Et un record de températures pour les Eyzies, à 38 degrés, le 6 Aout dernier. Des orages plus marqués sur une ligne Bergerac-Sarlat- Excideuil et qui ont aussi jouer au yoyo avec le mercure. En deux jours entre le 6 et le 8, il a perdu 13 degrés passant de 37 à 24. Enfin, ces perturbations ont également amené des pluies. Salvatrices après le déficit en Juillet dans le Sarladais. 55 mm dans la nuit du 8, l’équivalent d’un mois de précipitations en 24h dans ce secteur. Malgré tout insuffisant pour restaurer le déficit dans les endroits les plus secs du département.