Dans l'actu...

Inertage de l'amiante à Bergerac : nouveau rendez-vous en septembre

24 août 2018 à 07h43 Par Émilie BAR
La pétition lancée par le collectif a déjà recueillie 3.000 signatures.
Crédit photo : EB

Du neuf pour le projet de pilote d’inertage de l’amiante en Bergeracois. Le projet porté par le collectif éradication amiante 24.
Il propose l’installation d’une unité pilote sur le site de la Poudrerie. Unité pilote d’inertage de l’amiante par des bains d’acide. Un nouveau procédé pas encore exploité.

Au printemps, le collectif avait pu rencontrer la sous-préfète et autres instances représentatives de l’État ainsi que les élus régionaux, départementaux et locaux. Tous s’étaient montrés favorables au projet. Pourtant la direction d’Eurenco avait envoyé une fin de non recevoir. Se retranchant derrière le plan de prévention des risques technologiques, le PPRT, c’est ce qui organise la cohabitation des sites industriels à risques et des zones riveraines. Un contre argument d’Eurenco qui est tombé. Ecoutez Jean-Marc Ségurel, co-président du Cerader 24, le collectif qui lutte contre l’amiante.

Écouter le podcast

Réunion qui doit avoir lieu durant la 2e quinzaine de septembre. La sous-préfète, en partance pour Guingamp a assuré qu’elle transmettrait le dossier à sa remplaçante. La préfète a également un œil dessus. La réunion devrait donc bien avoir lieu.

A ce moment là, la SOMEZ, l’entreprise qui accompagne les chercheurs, devrait arriver avec une étude technologique, industrielle et économique complète qui ne concerne plus seulement l’installation d’un pilote.

Écouter le podcast

Le Cerader et le collectif de manière général reste donc plus que jamais confiant, fort, qui plus est des quelques 3.000 signatures recueillies depuis le lancement de la pétition et de la motion de soutien votée par une soixantaine de collectivités du département.

Écouter le podcast

Autre point positif, une entreprise du Lot-et-Garonne s’est montrée intéressée par la récupération des résidus de l’inertage. Un projet qui mobilise donc maintenant au-delà des frontières du département.