Dans l'actu...

L’éthylotest anti-démarrage débarque en Dordogne

13 juin 2019 à 08h03 Par Xavier Boucherie
Crédit photo : XB

Après plusieurs mois de test dans 7 départements, le dispositif s’étend à tout l’hexagone.

Et pourra être proposé à tous conducteurs contrôlés avec un taux d’alcoolémie délictuel. Supérieur à 0.8 grammes par litre de sang. Dans ce cas-là, habituellement, le permis du contrevenant était suspendu sur le champ. Dès lors, il pourra, si son taux ne dépasse 1.8 grammes, y échapper. En faisant installer cet éthylotest anti-démarrage d'ici à son passage devant le tribunal. Un arrêté préfectoral permettra aux conducteurs pincés de conduire un véhicule avec ce type de dispositif pour une durée de 6 mois. Les juges pourront ensuite prolonger cette durée jusqu’à 5 ans selon le profil du justiciable. Et moduler son amende en fonction. Le cout de ce dispositif oscille entre 1400 et 1800 euros. A la charge du contrevenant. 2 entreprises sont habilitées à l’installer en Dordogne. La société Aurensan à Coulounieix et Creysse et Franc Diesel à St Laurent des vignes.

► Son patron, Christophe Mounet

Objectif avec cette alternative à la suspension de permis, éviter la désocialisation. Et permettre au contrevenant de poursuivre son activité salariale. Les récidivistes, titulaires de permis probatoire ou auteurs d’infractions multiples sont exclus de ce dispositif.