Dans l'actu...

L'improvisation comme préparation à un entretien d'embauche

18 novembre 2020 à 07h30 Par Nelly Albérola
Sans parler, les improvisateurs du jour doivent représenter au mieux les différentes hiérarchies d'une entreprise.
Crédit photo : NA

Voilà presque trois ans maintenant que la compagnie Avance et Colore du collectif Kraken Mécanique propose des ateliers d’improvisation à des publics ciblés pour les aider dans leur construction personnelle ou professionnelle.

La semaine dernière, en partenariat avec le PLIE Sud Périgord, le plan local pour l’insertion et l’emploi, des comédiens ont réalisé un atelier à Bergerac, avec des personnes en réorientation professionnelle et en recherche d’emploi, pour les préparer à l’épreuve tant redoutée : l’entretien d’embauche.

L’une des participantes, ce matin-là, doit se mettre dans la peau d’un employeur qui décide de draguer un candidat lors de son entretien d’embauche. Une situation gênante qui pousse les improvisateurs du moment à sortir de leur zone de confort, à affronter une situation nouvelle. Un peu plus tôt, c’est avec des jeux de déplacement dans l’espace, de posture, de prise de position assumée, que les improvisateurs ont dû s’exprimer.

Pour Delphine Bonnefond, formatrice référente sur le dispositif Amorce de parcours, tous ces codes de l’improvisation sont autant d’outils de préparation pour les personnes en recherche d’emploi.

Écouter Delphine Bonnefond

« L’improvisation, c’est très intéressant au niveau du développement des capacités, de la créativité, prendre conscience de sa posture, l’adapter, dit-elle. Du coup, on peut faire beaucoup de lien avec la réorientation professionnelle. Et à leur faire prendre conscience qu’ils sont capables ! ça les pousse, ça leur amène une dynamique, quelque chose qu’ils n’ont pas l’habitude de faire, du coup, ça fait un chamboulement au niveau moral et je trouve ça plutôt bien. »

IMG_0423.jpg (1.72 MB)

Crédit: NA

Comme toutes les personnes présentes, c'était la première fois que Delphine Bonnefond (debout, au centre) participait à cet atelier. 

Isabelle Kukian fait partie des personnes que Delphine a accompagné à l’atelier. Persuadée d’être trop timide, elle aussi s’aperçoit rapidement des bienfaits de l’improvisation.

Écouter Isabelle Kukian

« On se rend compte, en reparlant de la même chose, de ce côté timide, qu’on est stressé, il y a la peur d’affronter les autres. Et on peut voir que lorsqu’on est à l’aise, qu'il y a une bonne ambiance, la peur disparaît. Rien qu’avec le jeu de rôle que j’ai fait, je ne me serais pas du tout imaginé faire ça, en arrivant ce matin. »

Valoriser l'échec

Une première victoire pour les deux comédiens en charge de l’atelier. Issus du secteur social ou médico-social, les professionnels ont eu l’idée de mélanger leurs expériences passées aux techniques de l’improvisation pour proposer ces moments de travail et d’expression.

Anthony Dumas est comédien au sein, notamment, de la compagnie Avance et Colore. Pour lui, la difficulté réside avant tout dans l’appréciation que la société - et, au final, tout un chacun - a de l’échec, de l’aspect négatif, et seulement négatif, qu’on en garde.

Écouter Anthony Dumas

« C’est ça le plus difficile, puisque dans ce qu'on a étudié, la pédagogie qu’on développe, on essaie de déconstruire quelque chose qu’on nous inculque depuis qu’on est tout petit. A savoir : il faut aller vers la réussite, si tu te trompes, c’est que ce n’est pas bon. Il n’y a que le positif qui est mis en valeur. Alors qu’en fait, l’échec est primordial pour la réussite. Nous, on part plutôt du principe qu’il faut accepter l’échec, Il fera expérience, il va nous permettre de rebondir. Sur scène, ça nous créé une situation intéressante de jeu dans laquelle on va pouvoir construire une histoire. Mais dans la vraie vie, c’est un peu ça, c’est ce qui nous permet de progresser, d’évoluer dans la vie en tant qu’être humain. »

Avancer, rebondir… Des notions positives qui résonnent dans l’esprit des personnes en réorientation professionnelle. Mais qui vaut effectivement pour tout le monde, dans n’importe quelle situation.

Notez que de nouveaux ateliers d’entretien d’embauche par le théâtre d’improvisation sont prévus à Bergerac les 24 novembre et 03 décembre, mais aussi à Issigeac, le 08 décembre.

Pour toute information supplémentaire et inscriptions, vous pouvez envoyer un courriel à plie@la-cab.fr.

Écouter le reportage complet