Dans l'actu...

Lamonzie St Martin ouvre sa maison de santé mais cherche encore ses médecins

30 août 2019 à 07h10 Par Émilie BAR
Thierry Auroy-Peytou, le maire de la commune, devant la nouvelle maison de santé, idéalement placée.
Crédit photo : EB

Journée de célébrations demain à Lamonzie-Saint-Martin. Au-delà de la fête du village, la municipalité va se livrer à une multitude d’inaugurations.

Inauguration de la nouvelle traversée du bourg, elle a été sécurisée et végétalisée, mais aussi de la salle omnisports, on y reviendra prochainement et puis enfin inauguration de la maison de santé de l’ouest bergeracois. C’est de ça dont on va parler aujourd’hui.

Installée sur la route principale, juste à côté de la pharmacie, elle ouvrira ses portes lundi. C’est une ancienne bâtisse qui abritait un commerce et une habitation et que la mairie a racheté et complètement rénové à ses frais pour permettre à un médecin de s’installer. Coût de l’opération 270.000 euros. Mais finalement tout ne s’est pas passé comme prévu. Thierry Auroy-Peytout, le maire de Lamonzie.

► Écouter Thierry Auroy Peytou

A Lamonzie 42 familles sont sans médecin traitant. Mais on l’a compris malgré l’ouverture de cette maison de santé, elles devront encore patienter. Mais ce n’est pas un bâtiment vide qui doit être inauguré demain puisque deux infirmières libérales vont y prendre leur quartier dès lundi. Doivent s’installer également des professionnels du paramédical : sophrologue, ostéo et réflexologue. Et puis il y a aussi une nouvelle kiné qui arrive à Lamonzie. Elle sera installée dans la maison de santé en attendant de pouvoir investir son cabinet, tout à côté.

Reste donc maintenant à trouver les fameux médecins. Les maires des 5 communes concernées, Lamonzie, Prigonrieux, Gardonne, Saint Pierre d’Eyraud et Saint Laurent des vignes se sont réunis en association pour tenter de trouver une solution. Les maires qui auraient aimé pouvoir développer un partenariat avec l’hôpital. Mais les discussions n’ont pas abouti. Ils tentent maintenant d’attirer les médecins libéraux, l’installation de médecins salariés étant financièrement trop lourde pour les communes. Et pour faire venir ces médecins, Thierry Auroy-Peytou a déjà des arguments tout prêts.

► Écouter le podcast

La santé au cœur des projets d’avenir de Lamonzie puisque le maire de la commune imagine déjà un dentiste s’installer entre le parking de la maison de santé et la pharmacie.