Lascaux 3 repart en voyage et passe au virtuel


06 mai 2021 - 408 vues

L’exposition Lascaux 3 repart en voyage sous une nouvelle version

Lascaux 3, vous le savez, c’est l’exposition itinérante qui a déjà rassemblé plus de 2 millions et demi de visiteurs à travers le monde : Chicago, Montréal, Genève, Séoul, Tokyo, Shanghai... Un périple qui s’est arrêté avec la COVID et qui a pris fin à Naples, l’an dernier. Mais avec l’espoir d’un retour à une vie normale, l’expo itinérante reprend la route direction la Belgique et la commune de Flémalle, du côté de Liège. La Wallonie, terre de préhistoire à l’image de la Dordogne.

L’expo est attendue au Préhistomuseum de Flémalle du 3 décembre au 31 mai 2022. Mais pas question cette fois de transporter toutes les parois, les reproductions mobiles de la grotte. Place maintenant à la réalité virtuelle.

"Le succès du virtuel à Lascaux 4 nous a permi de voir que les publics, les nouveaux publics qui visitent les musées, ont besoin de beaucoup d'images, et ça fera partie des futures innovations que nous ferons à Lascaux 4 à partir de 2022, et donc cette première exposition à Liège permettra d'avoir une rencontre avec la totalité de la grotte et des points d'intérêts, comme on l'a jamais encore produit". André Barbé, directeur de la Semitour, la société qui gère les sites de Lascaux 2 et 4.

lascaux 3d.png (4.33 MB)Projection de l'installation de Lascaux 3D - DR Conseil Départemental

Une exposition qui proposera le même contenu  mais qui sera plus petite en surface, 500m² au lieu de 1.000, soit 3 containers au lieu de 12, ce qui permettra à des musées ou centres de dimension moyenne de l’accueillir.

"Finalement on s'est dit, plutôt que de transporter, de façon très volumineuse, 5 ou 6 fac-similés parfaits, magnifiques, d'une partie de la grotte, est-ce qu'on pourrait pas, essayer, avec le virtuel, d'offrir une visite dans la totalité de la grotte. Et donc nous avons travaillé à développer un programme de réalité virtuelle qui permet donc de visiter toute la grotte y compris la galerie des félins. C'est intéressant parce qu'elle est toute petite et il faut se mettre à 4 pattes pour y aller et donc physiquement ça n'aurait pas été possible. Avec la réalité virtuelle, ça va être possible." Olivier Retout, chef de projet.

Visite en réalité virtuelle donc avec un casque et une sorte de torche interactive pour explorer au mieux la grotte. Montrer l’inaccessible.

Une quinzaine de tables interactives seront toujours mises à disposition et une paroi sera conservée : le fac-similé de la scène du puits. "Le plus vieux récit visuel de l’histoire de l’humanité", précise Olivier Retout.

L’expo Lascaux 3D qui devrait plutôt se promener en Europe cette fois pour inciter aussi les voisins à venir découvrir le pays de l’homme in situ et relancer l’économie touristique de la Dordogne.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article