Le BPFC veut faire entrer ses supporters dans l’ère du numérique


21 octobre 2021 - 1089 vues

Le Bergerac Périgord Football club veut faire entrer ses supporters dans l’ère du numérique.

Le BPFC lauréat de l’appel à projet Sport Tech de la région Nouvelle Aquitaine qui vise à favoriser la transition numérique dans le milieu sportif. C’était la première édition cette année.

« 15 lauréats qui ont été retenus sur l’ensemble du territoire régional (sur une trentaine de postulants, ndlr). Des clubs de différents sports avec un objectif commun : favoriser l’émergence de dispositifs numériques innovants dans la vie quotidienne du stade. » Christophe Cathus, élu référent de la région pour le Bergeracois

Avec à la clé pour le BPFC : un chèque de 14.200 euros. Soit la moitié du budget dédié à la digitalisation de la fan experience. Mais concrètement qu’est-ce que ça va changer ?

Et bien pas mal de choses et ça commence dès samedi, pour la réception du Puy Foot, avec la possibilité de se faire livrer ses boissons et snacks sans bouger de son siège et donc sans quitter le match des yeux ou presque. Puisqu’il faudra quand même flasher le QR code posé sur les sièges puis passer commande. C’est la société Cocoresto’, basée à Périgueux, qui met ça en place. 

« On a beaucoup de personnes âgées qui viennent au stade et qui sont très craintives par rapport au COVID et on a vu une baisse de la consommation au niveau de la buvette car ces spectateurs n’osaient plus rentrer dans la file avec le monde. Et du coup, c’est leur apporter une solution pour quand même consommer au stade. » Paul Fauvel, le directeur du club.

Qu’on se rassure toutefois, on pourra toujours continuer d’aller s’installer à la bodega ou à la buvette.

2e étape de cette digitalisation : l’amélioration de l’application du BPFC qui permettra notamment de mettre en relation des covoitureurs, d’accéder au programme du match ou encore de faire ses pronostics avec des lots à la clé. Ça, c’est pour fin octobre, début novembre.

Le mois prochain le BPFC lancera également sa sorte de web tv avec les avants et après matchs, à défaut de pouvoir diffuser ceux-ci. Ça se passera sur facebook dans un premier temps.

Et puis la grosse révolution pour les supporters, elle interviendra le 20 novembre avec la fin des jetons. Pour consommer sur place, les spectateurs bénéficieront gratuitement d’une carte qu’ils pourront recharger en caisse centrale. Autant de nouveautés numériques sensées inscrire le club dans la lignée des plus grands.

« L’idée, c’est de pouvoir se différencier un peu sur notre territoire, de proposer des nouveautés et surtout d’anticiper le stade du futur, post-covid. Et par rapport à ça on a inventé différents modèles ce qui permet d’apporter un service innovant à nos spectateurs et pourquoi pas attirer de nouveaux spectateurs qui seraient curieux de voir comment cela fonctionne. » Paul Fauvel.

Cette digitalisation de la fan expérience, un investissement sur le long terme pour le BPFC qui espère bien rentabiliser l’opération d’ici à 3 ans.