Dans l'actu...

Le chantier du futur parc aqualudique de Bergerac officiellement lancé

16 novembre 2018 à 07h49 Par Emilie Bar
Maire, préfete, président du conseil départemental et suppléante du député lors du dévoilement de la 1ère pierre
Crédit photo : EB

Mercredi soir les officiels ont procédé à la pose de la première pierre. Ou plus précisément au dévoilement d’une pancarte à l’aide d’une grue.

Le parc aqualudique devrait finalement être ouvert au public au plus tôt en décembre 2019, plus raisonnablement début 2020. Et là encore il devrait rester quelques travaux qui n'impacteront pas l’accueil du public. Une ouverture plus tardive qu’annoncée puisqu'on l'attendait initialement pour la prochaine Toussaint. Il faut dire que le projet a connu beaucoup de vicissitudes a ainsi rappelé le maire de Bergerac. Élaboré dès 2015, le parc aqualudique a changé à plusieurs reprises de lieu et son budget a été divisé par deux. Mais mercredi soir, pas question de refaire l’histoire. Les travaux ont bel et bien commencé et les premiers murs devraient sortir de terre dès le début de l’année prochaine, après avoir les dernières autorisations. Une fois terminé, le bâtiment occupera une surface de 2.600m².

► Daniel Rabat, vice-président en charge des grands projets à la CAB

On pourra également compter sur près de 110 places de parking pour le public. La CAB assure vouloir ainsi s’employer à « répondre aux attentes » des Bergeracois mais aussi des touristes. Une formule reprise aussi en ce qui concerne les futurs tarifs. Ils sont actuellement à l’étude.

► Daniel Rabat

La future piscine pourra accueillir jusqu’à 600 visiteurs en même temps. Ainsi que des compétitions départementales et régionales avec une centaine de places pour le public. Tous les employés de l'actuelle piscine seront rapatriés sur la nouvelle structure. La CAB évoque même de possibles créations d’emplois.

Pour ce qui est de la piscine de Picquecailloux, son avenir reste encore incertain. Mais l’agglo pourrait profiter de l’espace entre la salle Anatole France et la plaine de Picquecailloux pour y installer son projet de parc des expositions, nous a confié l’élu en charge des grands projets.