Dans l'actu...

Le secteur de l’aide aux personnes âgées mobilisé hier

09 octobre 2019 à 08h16 Par Emilie Bar
Crédit photo : EB

Une mobilisation assez faible pour l’UNSA et la CGT hier après-midi devant l’hôpital de Bergerac pour réclamer, encore une fois plus de moyens humains et financiers, dans un secteur en crise depuis de nombreuses années et qui malgré les manifestations se sent toujours oublié du gouvernement. 

► Pascale Slagmolen, représentante de l’UNSA Santé

Une usure physique et morale des personnels et des arrêts maladies qui se multiplient. Un taux d’accident du travail supérieur à celui du bâtiment dans les EHPAD. Un constat identique dans les structures d’aide à domicile. Dans ce domaine, 550 millions d’euros d’aides supplémentaires seraient nécessaires selon un rapport remis à la ministre de la santé en début d’année, pour 50 millions effectivement mis sur le tapis aujourd’hui.

► Pascale Slagmolen

Les soignantes à domicile, présentes hier sur le rassemblement, dénoncent des conditions de travail très difficiles et assurément peu motivantes créant une véritable crise des vocations. Ecoutez le quotidien d’Haïats Mathecade. Elle est auxiliaire de vie depuis 18 ans au sein du CIAS Bastide Dordogne Périgord

► Haïats

Et Haïats d’ajouter l’arrivée de pathologies de plus en plus lourde au domicile et nécessitant normalement une prise en charge par deux personnes. Chose rare dans les faits.

Même schéma dans les EHPAD. Patricia Zabnicki, secrétaire du syndicat CGT de l’hôpital de Bergerac.

► Patricia Zabnicki, secrétaire du syndicat CGT de l’hôpital de Bergerac

A Bergerac, 4 aides-soignantes le matin pour 40 pensionnaires.

Les syndicats demandent à l’État la création de 40.000 postes supplémentaires et la mise aux normes des EHPAD qui ne le sont pas.

« Nous demandons aussi au conseil départemental et à l’Agence régionale de santé de mettre davantage de moyens sur la table », conclut Pascale Slagmolen.