Dans l'actu...

Le serpent de mer du parc aqualudique sort enfin la tête de l’eau

30 juillet 2018 à 07h00 Par Xavier Boucherie
Crédit photo : XB

Le projet était dans les tuyaux depuis plusieurs années. Les entreprises retenues ont plongé dans le grand bain des travaux fin juin.

10 millions d’euros nécessaires pour la construction du complexe aqualudique niché dans la zone des Sardines, derrière le Décathlon.

10 millions dont une grosse moitié financée par l’agglo, maitre d’ouvrage du projet. Et un peu plus de 4 millions répartis entre Etat, conseil départemental et régional. Un projet au long cours pour remplacer l’ancienne piscine de Piquecailloux, plus que quarantenaire, et qui fait fuiter le budget de l’agglo un peu plus chaque année.

► Daniel Rabat, vice-président de la CAB en charge des grands projets

La géothermie grâce à une nappe phréatique située 170 mètres sous les futurs bassins. En plus d’un revêtement thermique novateur sur les parkings et routes d’accès. Pour l’instant, à l’état de projet. De quoi économiser sur la facture de fonctionnement pour l’agglo car le projet est assez ambitieux.

► Nicolas Boyer, directeur des services techniques à la CAB

L'intérieur du futur parc aqualudique / Photo: cabinet BLP Architecture

600m² de bassin et un grand espace extérieur minéralisé pour flâner au soleil. + d’espace pour + d’activité qui boostera aussi la fréquentation de ce nouveau parc aqualudique.

► Eric Henri, directeur de la piscine de Piquecailloux

14 mois de travaux sont prévus. Le terrassement est en cours de finition. Des travaux orchestrés par GTM Bâtiment, filiale de Vinci. Des entreprises locales participeront également au chantier. La pose de la 1ère pierre devrait avoir lieu début Septembre pour une ouverture à l’horizon de la Toussaint 2019.