Dans l'actu...

Les citoyens invités à s'engager dans la politique locale

10 juillet 2019 à 08h07 Par Émilie BAR
L'idée du rassemblement : penser le Bergeracois de demain.
Crédit photo : Emilie BAR

Première assemblée locale du Bergeracois dimanche. Ça se passera à Bergerac dès 10h30 sur la pelouse sous le pont neuf.

Dernière minute : l'assemblée prévue dimanche pourrait a été annulée après un refus de la mairie de Bergerac pour des raisons de délais de demande et de sécurité en cette journée particulière du 14 juillet. Les organisateurs, qui n'ont pas trouvé de lieu de repli pour dimanche, prévoient de proposer leur première assemblée locale le mois prochain.

Sorte de grand débat sur des enjeux locaux, sans tabous cette fois et porté par des citoyens engagés épaulés par plusieurs associations et notamment le réveil citoyen et populaire du Bergeracois, des membres de Colibris ou encore la représentante de Place Publique en Dordogne Marion Boidot. Objectif de ce rassemblement, le premier de la sorte, re-mobiliser et ré-intéresser les citoyens dans des questions de politique locale. Discuter de ce qu’ils attendent ou les dérange dans la manière dont a été organisée la vie en Bergeracois. Et proposer des solutions ou promouvoir des initiatives existantes.

► Écouter Marion Boidot

Pas de parti mais une tendance plutôt à gauche tout de même par les idées portées et à travers les organisateurs comme Marion Boidot, qui était numéro 24 sur la liste de Raphaël Glucksmann pour les Européennes. Pour autant tout le monde est le bienvenu.

Dimanche, les débats s’organiseront autour de tables communicantes sur plusieurs thèmes : l’économie locale, l’alimentation et l’agriculture locale, l’énergie ou encore l’éducation.

► Écouter le podcast

Des rendez-vous que les organisateurs veulent réguliers. Un au mois d’août, peut-être deux en septembre qui pourraient se raccrocher à des événements nationaux tels que la Fête des possibles. Et après… ? Et bien après difficile de ne pas penser aux élections municipales.

► Écouter le podcast

Mais vous l’avez compris, la porte n’est pas fermée notamment si le groupe ne trouve pas de candidat pour les municipales qui puisse porter ses idées.