Dans l'actu...

Les conflits familiaux à la hausse en Dordogne pendant le confinement

28 mai 2020 à 07h30 Par Xavier Boucherie
Nathalie Verdier du CIDFF - Photo d'archives
Crédit photo : EB

Les conflits familiaux à la hausse en Dordogne pendant le confinement.

C’est le constat du CIDFF, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles qui, malgré la crise, a poursuivi son activité durant tout le confinement. Les conseillers et juristes en télétravail depuis la mi-mars ont reçu près de 300 coups de fils. Sur les 291 personnes précisément qui ont contacté le CIDFF, 51 dénonçaient des violences, parfois antérieures au confinement mais aussi pour des situations nouvelles. Parmi elles, 3 ont abouti à l’éviction des conjoints violents et 17 dépôts de plaintes. 

► Écouter Nathalie Verdier, la coordinatrice du CIDFF en Dordogne

Un tiers des contacts au CIDFF concernaient aussi les conflits sur l’exercice de l’autorité parentale, liés par exemple aux séparations ou aux pensions alimentaires. Des questionnements sur le droit du travail également ont émergé durant cette période de confinement. Le CIDFF qui va progressivement rouvrir ses antennes à partir de la semaine prochaine. A Périgueux et Bergerac, dès mardi. Des accueils sur rendez-vous uniquement. En 2019, le CIDFF Dordogne a reçu plus de 2.500 personnes en entretien individuel dans les 16 points d’accueil du département.