Dans l'actu...

Les écoles bergeracoises prêtes pour cette rentrée particulière

28 août 2020 à 07h30 Par Emilie Bar
Photo d'archives
Crédit photo : EB

"Un retour sur les bancs de l’école aussi normal que possible la semaine prochaine. "

C’est ce que souhaite en tout cas la municipalité bergeracoise. Les consignes sanitaires ont été dévoilées mercredi. Aussitôt, Jonathan Prioleaud a réuni les équipes du service éducation pour organiser cette rentrée. Le maire de Bergerac qui promet un retour à l’école presque ordinaire.

► Jonathan Prioleaud

Garderies de nouveau assurées aux horaires habituels donc, les TAP qui reviennent, et l’école qui reprend le rythme d’avant COVID de 4 jours et demi par semaine. Retour à l’école donc le mercredi. Un agent en plus mobilisé sur l’ensemble des établissements cette année. Pas plus ou moins d’animateurs sur les temps d’accueil périscolaires mais une expérimentation qui va être menée à l’école du Bout des Vergnes lors des services de cantine. Trois services de 35 minutes chacun suivis ou précédés pour chaque groupe du temps d’activité périscolaire et d’un temps libre, une vraie récrée en somme, pour des marmots moins fatigués l’après-midi.

► Écouter Delphine Brugneaux, responsable du service éducation à la mairie de Bergerac

Un système qui sera testé donc jusqu’aux vacances d’octobre aux Bout des Vergnes, puis ouvert aux écoles qui le souhaitent par la suite pour, s’il est efficace, être généralisé à la rentrée 2021.

A noter toutefois qu’en dépit des près de 300.000 euros dépensés pour les travaux cet été dans les écoles, rien n’a été spécifiquement pensé par rapport au COVID que ce soit sur l’aspect matériel ou sur la question du numérique. Toutefois Marie-Lise Potron, l’adjointe à l’éducation concède « qu’il va falloir réfléchir à comment travailler autrement qu’en présentiel à l’école si nous devions en avoir à nouveau besoin ».

Sur la question sanitaire justement, les gestes barrière devront bien entendu être respectés même si le protocole a été largement allégé par rapport au mois de mai. Les jeux collectifs sont désormais autorisés et les brassages de classes ne sont plus interdits. Dès lors rentrées échelonnées, sens de circulation dans les couloirs, cours de récréation divisée, accompagnement des plus petits dans les classes, il reviendra en fait à chaque directrice et directeur d’école d’instaurer ses propres règles en fonction de la configuration des bâtiments. Jean-Louis Alayrac, l’inspecteur d’académie sur le secteur.

► Écouter Jean-Louis Alayrac, l’inspecteur d’académie sur le secteur.

Un appel au bon sens finalement. Et le casse-tête évité cette fois pour les responsables d’établissements qui devraient rapidement, désormais, communiquer sur cette rentrée avec les parents d’élèves, assure t-on du côté de la mairie.

Le maire et son équipe qui se rendront dans chaque école la semaine prochaine.