Dans l'actu...

Les gilets jaunes aident les Pépinières de La Cavaille à se relever

05 juin 2019 à 07h35 Par Émilie BAR
Les bénévoles sont venus en nombre hier pour aider la famille Chatonnet à relancer son activité dans les meilleurs conditions possibles.
Crédit photo : EB

Les jours d’après aux pépinières de la Cavaille à Saint Laurent des Vignes. L’entreprise Chatonnet victime d’un incendie ce week-end. Près de 400m² de serre et les hangars de stockage partis en fumée. Des pertes estimées à plusieurs centaines de milliers d’euros selon ses gérants. Sans compter les pertes dues à l’absence d’eau et d’électricité, ce qui tombait d’autant plus mal en période de forte chaleur. Alors depuis hier plus d’une dizaine de bénévoles vient prêter main forte à la famille Chatonnet dont l’entreprise est installée à Saint Laurent depuis 3 générations. Ils déplacent les plantes encore viables dans les espaces épargnés par l’incendie. Parmi eux, Christine, une proche de la famille et gilet jaune. Hier elle a mobilisé ses compagnons de lutte pour venir donner un coup de pouce.

Écouter Christine

Les pépinières restent ouvertes malgré l'incendie.

Parmi les bénévoles également, des membres de l’association Le Réveil Citoyen et populaire du Bergeracois. Ecoutez Patrick.

Écouter Patrick

  • Les bénévoles dont Patrick font le tri entre ce qui peut encore être sauvé et ce qui sera jeté.

Cette aide, un soulagement pour Claudine Chatonnet, co-gérante des pépinières, bien décidée à aller de l’avant. D’ailleurs l’entreprise a rouvert au public dès lundi.

Écouter Claudine Chatonnet

Les nouvelles serres devraient être opérationnelles d’ici le mois d’octobre. D’ici là, Claudine Chatonnet espère que les assurances auront fonctionné pour déblayer complètement les locaux ravagés par l’incendie en attendant la reconstruction. Mais pour le moment l’entreprise compte sur un coup de pouce. Elle a donc lancé un financement participatif sur Leetchi et appelle aux dons ou au prêt puisqu’elle à tout perdu en terme de matériel. Des choses les plus simples : râteau, pelle, brouette jusqu’au matériel professionnel. Un coup de pouce des confrères ou des collectivités aurait été le bienvenu assure Claudine Chatonnet dont l’entreprise est installée depuis 50 ans à Saint Laurent des Vignes.

Photos