Dans l'actu...

Mesures gouvernementales anti-Covid : la colère et l'incompréhension des profs de sport

22 janvier 2021 à 08h05 Par Nelly Albérola
Comme tous les collégiens de France, ceux d'Henri IV à Bergerac sont privés de toute activité sportive en intérieur.
Crédit photo : N.A

Après les annonces du gouvernement la semaine dernière de fermer gymnases, piscines et autres lieux sportifs aux collégiens et lycéens, les professeurs d’éducation physiques et sportives sont à bout.

Une décision en urgence, qui prend les enseignants au dépourvu et leur donne vraiment le sentiment de ne pas compter dans le programme scolaire.

Ecoutez Guillaume Warin, professeur de sport au collège Henri IV de Bergerac.

Écouter Guillaume Warin 

« Pourquoi, d'un seul coup, nous sommes mis dehors ? Qu'est-ce qu'on va faire de sérieux? Comment on va s'organiser par rapport à toute la programmation faite en début d'année, refaite par la suite parce-que nouveau protocole oblige. Donc compliqué de donner du sens à une programmation qui avait été réfléchie, du jour au lendemain, sans aucune installation, sans préparation, en totale improvisation. L'adaptation perpétuelle, ce n'est plus possible. Ça ressemblera plus à une garderie nationale concernant l'EPS, et c'est ça qui nous fait mal, pour la discipline. On programme, on organise, mais là, ça ne peut pas se faire en 48h, ce n'est pas possible. Et surtout, sans installation sportive. »

Les professeurs d'EPS qui ont prévu un mouvement de grève mardi prochain.