Dans l'actu...

Municipales 2020: 1ère réunion publique pour Fabien Ruet dans la course à la mairie de Bergerac

08 novembre 2019 à 09h32 Par Xavier Boucherie

Le candidat socialiste a officiellement lancé sa campagne mercredi soir. Devant près de 300 personnes réunies à la salle Louis Delluc. Au 1er rang desquelles, certains représentants locaux d’EELV et du PRG, partis avec lui. Mais aussi le responsable départemental d’En Marche et le député LREM du Bergeracois, Michel Delpon. Socialistes, verts, radicaux et marcheurs, un attelage baroque pour certains spectateurs présents mercredi soir. Mais le candidat socialiste à son arrivée sur scène remet les choses au clair.

► Fabien Ruet

Une équipe qui restera à écouter sa tête de liste pendant 1 heure et demi. Là où ses concurrents déjà partis en profitaient pour présenter quelques colistiers. Passées les réponses aux attaques proférées par ces derniers, le candidat Ruet déroule les grands principes pour redonner confiance aux Bergeracois, d’après son slogan. En les associant aux décisions via leur participation aux commissions municipales et des référendums pour les investissements lourds. Rapprocher les différents quartiers de Bergerac en remplaçant les maisons en mairie de quartier et y organiser des conseils municipaux décentralisés à l’occasion.

► Fabien Ruet

Sécurité, propreté, accessibilité. Des thèmes transversaux que l’on retrouve chez ses deux concurrents. Fabien Ruet se distingue lui en balayant la vidéoprotection. Et prône pour une remise à plat des missions des agents de la voirie, trop occupés selon le candidat à remplir les quotas de verbalisation pour le stationnement. « Il faudra renégocier une partie du contrat avec la SAGS » insiste Fabien Ruet. Et remettre le parking Gambetta dans le giron municipal, pour y installer des animations ponctuelles. La délocalisation des estivales est aussi dans les cartons. Le candidat transformerait ainsi le port en Bergerac Plage, l’été. Autres solutions pour renforcer l’attractivité de la ville, un pôle d’accueil sportif dans l’ancienne piscine de Piquecailloux. Un centre des congrès autour de la gare. Et la mise en place d’une antenne de l’université de Bordeaux. Santé, emploi mais surtout écologie. Avec le développement des mobilités douces et une refonte des transports collectifs. Le candidat veut aussi faire de Bergerac, un modèle du bien manger. Avec une cuisine centrale distribuant à terme, des repas 100% bio et locaux aux cantines et RPA. Des thèmes qui ont fait mouche auprès d’un public aux applaudissements pourtant un peu poussifs. Mais c’est surtout sur l’attractivité que les Bergeracois croisés à la sortie attendent des résultats à l’avenir.

► Écouter le podcast

Ça se sera pour plus tard. La présentation complète de la liste Bergerac avec confiance portée par Fabien Ruet est prévue à la mi-décembre.