Dans l'actu...

Municipales à Bergerac : Adib Benfeddoul présente ses vœux et un plan à 60 millions pour l'attractivité de la ville

17 janvier 2020 à 07h30 Par Emilie Bar
Adib Benfeddoul avait choisi la salle de l'Orangerie pour ses voeux hier soir.
Crédit photo : EB

Hier soir c'était au tour d'Adib Benfeddoul de souhaiter un meilleur avenir aux Bergeracois. Une cérémonie dans une toute autre ambiance de celle de la veille, celle de Fabien Ruet. Dans le choix de la salle d'abord, celle de l'Orangerie, bien plus petite. 120 personnes venues assister aux vœux du premier adjoint de Daniel Garrigue. Les moyens affichés ne sont pas les mêmes non plus. Deux affichettes sur un pupitre pour faire la promo de la liste et les colistiers qui laissent, presque inutilement, leurs chaises pour permettre aux spectateurs de s'asseoir. Énorme changement aussi dans le style. Si Gaëlle Blanc, fidèle a elle-même, a tenté de chauffer la salle avec la présentation des colistiers, dont 10 nouveaux*, le candidat a lui conservé le sérieux qu'on lui connaît. De toute évidence beaucoup moins à l'aise que son opposant, la veille. Ses opposants justement avec qui, il ne veut pas échanger les cartons rouges. Lui veut se placer au dessus de la mêlée, formulant le vœux d'une campagne propre basée sur les débats de fond.

► Écouter Adib benfeddoul

Place ensuite à la présentation du plan d'attractivité pour la ville. Ce sera la thématique du jour. Un plan chiffré, avance le candidat, spécialiste des finances depuis 6 ans. 60 millions d'euros pour faire décoller Bergerac sans toucher aux impôts et sans endetter la ville. Un chiffre qui ne sera pas détaillé lors de l'énumération très rapide des projets. Parmi eux : la création de nouvelles places de stationnement gratuites, création de scènes ouvertes, d'un festival de théâtre de rue, augmentation du budget des animations, installation d'une base de loisirs à Pombonne, déploiement de la vidéo-protection, c'est un des points d'ailleurs sur lequel Adib Benfeddoul insistera le plus, ou encore réaménagement du Music-hall en lieu de vie la nuit. Là dessus, rien de très clair. Autres propositions, habituelles celles-là, navettes gratuites, alimentation bio dans les cantines, signature d'un protocole de coopération avec Bordeaux, travail sur le quartier de la gare, plan propreté et non pas plan, mais action sur les trottoirs. Pour le reste on est sur la continuité des actions engagées.

Un discours de 20 minutes montre en main, lu un peu trop rapidement de l'aveu d'un membre de l'équipe mais une salle comme toujours conquise au moment de partager la galette.

Prochain rendez-vous pour Adib Benfeddoul le 28 janvier pour la première réunion de quartier au gymnase Roland Dubos.

*Les colistiers présentés hier soir, toujours dans l'ordre de la liste : 

10- Muriel LAHAYE - 48 ans
Employée commerciale. 


11- Arnaud QUEYREL - 52 ans
Ingénieur biologiste 


12- Virginie AMIR TAHMASSEB - 50 ans
Professeur des écoles à Bergerac


13- Bernard GENCE - 65 ans
Ancien militaire et fonctionnaire de police CRS.

14- Valérie LACHAUD - 45 ans
Auxiliaire de puéricultrice.


15- Fabien LEDIEU - 39 ans
Opérateur réseau dans une grande entreprise.


16- Laure ALBUCHER - 45 ans
Responsable de magasin au centre ville de Bergerac


17- Yves BIATO - 65 ans
Agent commercial. 


18- Anne Catherine DUPONT - 45 ans
Infirmière


19- Maxime DELAYEN - 27 ans
Directeur adjoint dans un centre de loisir 


20- Lise DESCAMPS - 49 ans
Nouvelle bergeracoise arrivée il y a 2 ans, particulièrement investie sur les sujets
d’environnement, économie sociale et solidaire.