Dans l'actu...

Orientations budgétaires 2021 : Le Conseil départemental réaffirme son engagement solidaire en cette période de crise

18 janvier 2021 à 07h05 Par Nelly Albérola
Crédit photo : N.A

Le Conseil départemental a présenté ses orientations budgétaires 2021, à la presse, ce vendredi.

Des orientations autour de trois grands axes : l'attractivité, l'excellence environnementale, mais surtout la solidarité. Un point important en cette période de crise de la Covid.

Avec un budget prévisionnel d'un peu plus de 545 millions d'euros, Germinal Peiro, président du conseil départemental, réaffirme sa vocation sociale, prenant en compte les premiers impacts de cette crise sanitaire, mais aussi sociale et économique, en rappelant que 15 millions d'euros ont été consacrés à cette crise l'an passé, pour soutenir, entre autres, les 1.000 bénéficiaires supplémentaires du RSA, en 2020, dans le département.

Le volet social et solidaire tient donc une grande place dans les orientations budgétaires de cette année, avec, par exemple, l'augmentation des aides aux personnes âgées, dont plus de dépenses pour les Ehpad et les services à domicile, mais aussi un budget en hausse pour l'aide sociale à l'enfance, des aides exceptionnelles pour les indépendants, ou encore l'engagement de maintenir le soutien financier au monde associatif.

► Écouter Germinal Peiro

« Dans le budget de 2021, nous allouerons les mêmes aides aux clubs sportifs, même si la saison s'arrête, assure Germinal Peiro, président du conseil départemental. Aujourd'hui, personne ne peut dire s'il y aura une saison de rugby, de football qui va se terminer, mais aussi de handball, de basket, etc. En dehors des professionnels. Le département les aide, autant que l'on peut, et nous continuerons à les aider de la même façon que nous aiderons les associations culturelles à la même hauteurs, même s'il ne peut pas y avoir d'activité au cours de l'année 2021. »

Vacance des petits commerces

Autre point inscrit dans le volet social du budget prévisionnel 2021 : 42 millions d'investissements pour la réhabilitation et la construction de logements sociaux sur le territoire, et 15,4 millions supplémentaires de subventions aux communes et intercommunalités pour soutenir l'économie locale. A ce titre, le conseil départemental dit réfléchir à une solution pour lutter contre la vacance des petits commerces et la décentralisation des centres-bourgs.

► Écouter de nouveau Germinal Peiro

« On est en train de travailler avec la Banque des Territoires, la Caisse des dépôts et consignation, pour créer une société anonyme ou une filiale de la Semiper (Société d'économie mixte d'équipement du Périgord, Ndlr) qui serait une foncière commerciale, c'est-à-dire qui se préoccuperait des locaux vacants et de la reprise des commerces dans les centres-bourgs et dans les centres-villes. Ce travail, on le fera avec les villes qui le souhaitent bien entendu, et avec les agglos et les communautés de communes ; mais je trouve normal que ce soit à l'échelle du département qu'on puisse le faire. »

Déploiement de la fibre

S'agissant des deux autres volets du budget prévisionnel, à savoir l'excellence environnementale et l'attractivité du territoire, le président du conseil a notamment mis en avant la prochaine labellisation de la première cité scolaire 100% bio de France qui serait à Nontron, la signature d'un plan de relance départemental de 350 millions d'euros, en partenariat avec l'Etat, ou encore l'installation de la fibre.

Sur ce dernier point, Germinal Peiro a tenu à préciser que contrairement à ce qu'aurait laissé entendre le baromètre de l'action publique du gouvernement la semaine dernière, le département n'était pas du tout en retard dans le déploiement de la fibre, apportant même 100 millions supplémentaires sur deux ans pour poursuivre l'objectif d'une généralisaiton de la fibre sur tout le territoire d'ici à 2025.

Notez qu'il vous est possible de suivre en direct, via Internet, les orientations budgétaires qui seront donc débattues en conseil départemental, ce mercredi.