Dans l'actu...

Privilégiez l'eau du robinet : le message est bon, la promo un peu moins

21 septembre 2020 à 07h30 Par Nelly Albérola
Près de deux cents carafes, à dix euros pièce, ont été distribués, ce vendredi, aux restaurateurs participant à l'opération.
Crédit photo : N.A

Une opération de communication a été présentée ce vendredi, en mairie bergeracoise, par la ville, le SIAEP Dordogne Pourpre et Veolia, pour consommer l'eau de chez soi.

Ces derniers ont offert des carafes d'eau, en verre, à neuf restaurateurs locaux qui souhaitent s'engager dans une démarche plus éco-responsable.

Si l'idée de mettre l'accent sur l'eau du robinet est louable, la façon de présenter l'action est, elle, un peu tombée à l'eau.

Tout était pourtant bien en place : des représentants politiques et économiques, quelques restaurateurs, et des centaines de récipients en verre au titre accrocheur : « La carafe qui fait parler. »

L'idée est simple : promouvoir l'eau du robinet, potable, locale et de bonne qualité (l'eau de Bergerac est directement puisée à la source des Fonds Chaudes, entre Bergerac et Lembras), en distribuant aux restaurateurs les fameuses carafes en verre, symboles du non-plastique et de la durabilité... Pour marquer que la ville bouge et s'investit dans la transition écologique. Jonathan Prioleaud, le maire de Bergerac, l'annonce : « Je ne souhaite plus qu'au niveau de la ville de Bergerac, on ait l'usage des plastiques à usage unique sur notre territoire. »

Un beau vœu qui ne semble pas s'appliquer à celui qui le formule. Car dans la salle municipale, un détail cloche : les personnes présentes sont accueillies avec des cafés... Et des bouteilles d'eau en plastique. « Justement, je vais emmener une de ces carafes en verre dans mon service pour voir comment nous pouvons les mettre en place à la mairie », s'empresse d'ajouter le maire.

IMG_3764.JPG (1.82 MB)

Deuxième couac de l'opération de communication : le gérant du restaurant « Au Cèpe enchanté », Patrice Kunz, s'étonne de voir des phrases en anglais inscrites sur les carafes. « On vante pourtant le 100% local, le made in France. C'est dommage », dit-il.

Rires nerveux dans l'assemblée. « C'est pour faire plus jeune... Un clin d'oeil à nos amis anglophones », lui répond-on.

IMG_3761.jpg (1.16 MB)

Intéressé par la démarche éco-responsable, le restaurateur reste toutefois modéré dans son implication. Il est pour utiliser ces carafes, mais seulement si ses clients lui demandent de l'eau du robinet. Pas de là à les inciter à ne plus consommer d'eau en bouteille plastique. « Nous continuerons d'en servir, dit-il. De toute façon, les gens qui ont l'habitude de boire de l'eau minérale, à peine arrivés à table, demandent de l'eau minérale. »

Pas facile donc, de rassembler la population autour de cette consommation plus responsable de l'eau. D'autres restaurateurs toutefois, tels que le café Chez Albert, ont décidé de profiter de cette opération pour l'intégrer dans une réflexion plus globale sur leur réduction de déchets.

Cette opération s'inscrit dans le cadre de la semaine européenne du développement durable, à laquelle participe donc, la ville de Bergerac.

Écouter le reportage