Dans l'actu...

Procédure d'expropriation lancée contre le magasin Mouret à Bergerac

12 juillet 2019 à 07h37 Par Xavier Boucherie
L'établissement Mouret, commerce centenaire, bloque l'avancée des travaux des Nouvelles Galeries.
Crédit photo : EB

Le magasin Mouret, de trop pour l’agglo.

La CAB vient de lancer une procédure d’expropriation de l’ancienne quincaillerie installée au pied des Nouvelles Galeries à Bergerac. Depuis plusieurs mois les négociations allaient bon train entre les élus, les promoteurs du bâtiment et la boutique désormais spécialisée dans les articles culinaires. Le propriétaire s’était vu proposer par le promoteur, Gérard Teulet, d’investir l’ancienne salle des ventes qui lui appartient, place Gambetta. Une réhabilitation du bâtiment et l’installation de son fond de commerce contre le rachat de ses murs. Mais les prétentions de Bruno Mouret était disproportionnées selon la CAB. « On lui a proposé le double de la valeur estimée, il en réclamait le triple », déclare son président.

► Écouter Frédéric Delmares, le président de la CAB

La réhabilitation des Nouvelles galeries, une opération inscrite au plan cœur de ville. Des crédits gouvernementaux jusqu’à l’horizon 2022… « si les travaux sont engagés d’ici là », fait remarquer l’agglo. Il faut donc aller vite sauf que la situation est au point mort. Les négociations entre les différentes parties sont bloquées. « Il faut sortir de l’impasse », presse la CAB. D’où cette procédure d’expropriation engagée. Avisé depuis plusieurs semaines, le propriétaire s’étonne de la démarche mais n’en reste pas moins serein.

► Écouter Bruno Mouret

L’expropriation, une arme juridique que l’agglo avait déjà brandi face à la léthargie des promoteurs des Nouvelles galeries. Un chantier au long cours devenu serpent de mer. Depuis, les travaux avancent fait remarquer le maire de Bergerac. Daniel Garrigue

► Écouter Daniel Garrigue

La procédure d’expropriation pourrait durer plusieurs années si aucun compromis n’est trouvé.