Dans l'actu...

Réforme des retraites : mobilisation toujours importante en Dordogne

18 décembre 2019 à 06h52 Par Xavier Boucherie
Les manifestants bergeracois se sont retrouvés, comme d'habitude, devant le tribunal avant de défiler.
Crédit photo : EB

Encore du monde dans les rues hier contre le projet de réforme des retraites.

3.500 à 5.000 personnes, selon les sources, hier matin à Périgueux. Environ 1.300 à Bergerac l’après-midi. Avec celle organisée à Sarlat, environ 500 personnes, la mobilisation d’hier a rassemblé un peu moins que lors du premier mouvement le 5 décembre dernier mais la mobilisation reste forte. Avec la présence pour la 1ère fois dans les cortèges la CFDT. Vent debout contre la proposition de l’âge d’équilibre. Une mesure injuste pour Jean-Christophe Silva de la CFDT Interco Dordogne.

► Écouter Jean-Christophe Silva

C’est la 4ème mobilisation pour le noyau dur de l’intersyndicale CGT/FO/FSU depuis le début du mouvement. Lors de la manifestation jeudi dernier, les syndicats avaient prévu de remettre leurs griefs au député du Bergeracois Michel Delpon. Absent à ce moment-là, rendez-vous était donné lundi après-midi. Une entrevue pas très fructueuse pour les syndicats. Laurent Devautour de la CGT Bergerac.

► Écouter Laurent Devautour, secrétaire de l'UL CGT

Le Premier ministre reçoit les partenaires sociaux cet après-midi pour tenter de sortir de l’impasse. « La balle est désormais dans le camp du gouvernement », disent les syndicats. Qui réfléchissent à de nouveaux moyens d’actions si les négociations patinent. A Bergerac, l’intersyndicale s’est réunie dans la foulée de la manifestation hier soir afin de déterminer la marche à suivre pour les prochains jours. Des regroupements devant les organisations patronales ou à la gare pour soutenir les cheminots par exemple.

Et sur les rails justement, situation toujours compliquée aujourd’hui.
Avec toujours 4 TER sur 10 en région. 1 seul aller-retour en train entre Bergerac et Bordeaux. Les bus de substitution prendront le relais. Les horaires sur le site des TER Nouvelle-Aquitaine.
Et en ce qui concerne les départs en vacances qui se profilent en fin de semaine, la SNCF assure qu’un peu plus de la moitié de leurs clients auront leurs trains maintenus. Les passagers dont le trajet sera annulé seront redispatchés ou remboursés. La mobilisation toujours très suivie à la SNCF. Hier 3/4 des conducteurs, plus de la moitié des contrôleurs et un tiers des aiguilleurs faisaient grève.