Dans l'actu...

Sécheresse et état de crise sur le Périgord

05 septembre 2019 à 07h40 Par Xavier Boucherie
Photo d'illustration
Crédit photo : DR

Un mois d’août chaud mais surtout très sec.

Rien d’étonnant pour la période estivale mais la tendance est à la sécheresse dans certains coins du Périgord en général plus habitués à l’humidité. Et c’est finalement dans le sud du département que les pluies sont tombées en abondance le mois dernier.

Le Bergeracois et le Périgord Noir ont été les plus arrosés ces dernières semaines. Entre 30 à 45 mm tombés selon les endroits. C’est toutefois un tiers de moins que pour un mois d’Aout classique. Des précipitations moitié moins fortes qu’habituellement dans les autres secteurs du département. Notamment en Périgord vert où la station météo de St Martin de Fressengeas n’a recueilli que 15 petits millimètres de pluies. Un record de sécheresse depuis son ouverture il y a 13 ans et un déficit en pluie de près de 80% là-bas. Ce mois d’Aout est le 9ème le plus sec depuis 60 ans. Des pluies localisées et un ensoleillement à la hausse expliquent cette situation après la canicule juilletiste. Surtout en 2ème partie de mois où les rayons du soleil ont été plus généreux. 268h au total en Bergeracois, c’est 27 de plus qu’à l’accoutumé en cette période de l’année. Une fin de mois d’Aout plus chaude également, toujours en Bergeracois où le mercure a frôlé les 35 degrés le 24. Des maximales qui tranchent avec les températures au réveil en fin de mois, qui amorce elle leur tendance automnale. Pas plus de 7 degrés le matin du 22 Aout dernier, encore à Bergerac, ville du Périgord la plus fraiche cette matinée-là.

Un mois d’Aout très sec et des restrictions de l’usage de l’eau de plus en plus contraignantes pour les agriculteurs et particuliers. Et la météo clémente en ce début de semaine participe à la baisse du débit des rivières. Réuni autour du préfet hier, le comité de gestion de l’eau a décidé de renforcer ses restrictions sur l’amont de la Dronne et la Vézère qui passent en alerte renforcée. Interdiction de prélèvement agricoles 3 jours et demi par semaine. Et interdiction totale sur la Beauronne des Lèches, de St Vincent, l’Auvezere, la Borège et la Banège placées elles en crise. Des restrictions mises en place dès demain matin. Celles pour les particuliers courent encore jusqu’à fin Septembre. Les détails sur le site de la préfecture.