Dans l'actu...

Un chenil périgourdin dans le viseur des autorités et des associations de défense des animaux

04 septembre 2019 à 07h12 Par Xavier Boucherie
Capture d'écran de la vidéo One Voice.
Crédit photo : DR

C’est le collectif anti-chasse One Voice qui a donné l’alerte hier matin sur les réseaux sociaux. En postant une vidéo tournée au printemps dernier chez un particulier du terrassonnais. On y voit des dizaines de chiens de chasse évoluer dans un chenil à ciel ouvert. Certains dans des cages. Des animaux maltraités laisse sous-entendre la vidéo. Des soupçons de cannibalismes également, balayés par le propriétaire des lieux.

L’association a porté plainte auprès du parquet de Périgueux depuis plusieurs mois. Les services sanitaires se sont rendus sur place début juillet. Sans constater de manquement aux règles d’hygiène, précise la préfecture de Dordogne. Des animaux en bonne condition physique suivis quotidiennement poursuit le communiqué.

Quelques anomalies sur leurs conditions d’hébergement ont cependant été constatées. Le propriétaire a été mis en demeure et devra réduire sa meute à 45 chiens dans les 2 mois. L’association One Voice en aurait recensé elle une centaine.