Dans l'actu...

Un projet d’épicerie coopérative à Bergerac.

19 novembre 2019 à 07h19 Par Émilie BAR
Photo d'illustration
Crédit photo : DR

Un projet pensé par le tiers lieu Céla et plus particulièrement par Fabienne Lafon, alors elle même productrice en lien avec une épicerie coopérative de Gironde.

Une épicerie coopérative c’est une épicerie classique sur la forme mais en fait tenue pas des coopérateurs. Des personnes qui au lieu de simplement venir pour consommer viennent faire tourner la boutique quelques heures par semaine.

L’épicerie coopérative, une idée née dans le New York des années 70. Une épicerie qui, pour l’anecdote, existe encore aujourd’hui et compte pas moins de 16.000 coopérateurs. Les ambitions ne sont pas à ce niveau bien entendu pour Céla. L’asso qui s’est plutôt basée sur le modèle d’une épicerie d’un petit village de la Creuse.

A Bergerac, l’idée est de pouvoir proposer tout ce que l’on trouve dans une épicerie ordinaire avec toutefois une préférence pour le local, le bio, le vrac, le sans plastique et pour les échanges en monnaie locale, l’Aqui. Une quarantaine de personnes se sont déjà montrées intéressées par le projet lors des premières réunions. Des futurs coopérateurs pour certains. 

► Écouter Fabienne Lafon

Des coopérateurs qui participent à toutes les étapes de la construction du projet. Une manière de ramener de l’humain dans l’acte de consommation. Des coopérateurs qui, par leur contribution financière, permettront d’initier cette épicerie qui devrait être soutenue par la région, le département, la CAB et la ville. Reste à savoir à quelle hauteur. Céla qui va par ailleurs travailler sur ce dossier avec France Active.

L’épicerie pourrait prendre place dans les locaux de Céla, route de Périgueux ou alors en centre-ville avec pour avantage de répondre à la fois au problème de mobilité du territoire et de permettre un impact environnemental moindre en limitant les déplacements routiers. L’épicerie, un bon moyen aussi pour l’asso de se rendre plus visible et plus perenne.

Objectif : ouvrir l’épicerie coopérative au premier trimestre 2020.

D’ici là il va encore falloir trouver les producteurs qui proposeront leurs produits à la vente. Là dessus, Fabienne Lafon n’est pas inquiète. Elle compte sur son réseau personnel et sur le réseau constitué autour de la monnaie locale. La coopérative s’appuiera également sur l’agence bio.

Pour en savoir plus et pourquoi pas devenir coopérateur contactez Céla : 05 53 63 11 79