Dans l'actu...

Une rentrée des classes à tâtons en Dordogne

06 mai 2020 à 07h30 Par Xavier Boucherie
La lecture côte à côte à la récré, ce n'est pas encore pour tout de suite.
Crédit photo : XB / Archives B95

C’est la question que se pose beaucoup de parents. Remettre ou non ses enfants à l’école le 12 mai prochain?

Depuis plusieurs semaines, l’académie s’y prépare. Distanciation physique, hygiène des classes, respect des gestes barrières. Un cadre sanitaire strict au travers de protocoles rédigés par le ministère de l’Education nationale et mis en musique dès la reprise ce mardi. Pour peaufiner les derniers détails, l’inspecteur d’académie en Dordogne réunissait hier un conseil départemental de l’éducation nationale autour du préfet et des responsables pédagogiques de chaque circonscription. Une réouverture progressive mais nécessaire insiste l'inspecteur d'académie. 

► Jacques Caillaut

Des élus fébriles à l’idée de rouvrir leurs écoles. Les maires du Grand Périgueux ont d’ores et déjà annoncé qu’ils souhaiteraient un délai jusqu’au 18 mai, on vous le disait hier. En Bergeracois aussi on aimerait temporiser dans certaines communes. L’édile de Lamonzie St Martin n’exclut pas de pondre un arrêté d’interdiction d’ouverture de son école. Des élus qui seront accompagnés, pour cette reprise souligne l’inspecteur d’académie.

 ► Jacques Caillaut

Parmi les 375 écoles du département, certaines ne sont donc pas sûres de rouvrir. Le chiffre sera étayé jeudi par l’académie. Tout comme le pourcentage de professeurs et des 30.000 écoliers présents mardi prochain pour cette rentrée. Des perspectives très disparates selon les communes d’après des chiffres glanés par les maires et l’académie. Dans les 38 collèges périgourdins en revanche, on sait déjà que seuls les 6èmes et 5èmes reprendront les cours dès le 18 mai. Soit près de 7.500 élèves. Un suivi de travail sera effectué pour les 4èmes et surtout les 3èmes qui passent le brevet cette année. Basé sur les notes de contrôle continu, précise l’inspecteur d’académie qui estime par ailleurs qu’environ 10% des élèves périgourdins ont décroché pendant cette période de confinement. Et un taux plus important dans les lycées professionnels.

Des voix s'élèvent à Bergerac

Et concernant la question de la reprise des cours. A Bergerac, on vous le disait la semaine dernière, l’équipe de Bergerac en commun, toujours en lice pour les municipales, se disait perplexe quant au retour des enfants sur les bancs de l’école dès le 12 mai. Perplexe aussi, un autre candidat et conseiller municipal d’opposition Fabien Ruet, qui plaide pour un rééchelonnement progressif tout au long du mois de mai, le temps de mettre en application toutes les mesures de sécurité sanitaire. "Elles seront en place à Bergerac", assure Jonathan Prioleaud, lui aussi candidat et membre actuel de la majorité municipale. Jonathan Prioleaud qui aurait toutefois préféré que le gouvernement assume sa volonté de remettre les enfants à l’école dans un soucis économique. « On nous demande de faire une grande garderie éducative, mais il faudra aussi que ceux qui restent à la maison aient le même accès à la pédagogie », nous déclarait-il hier soir.