Dans l'actu...

Vincent Alexis du Château Barouillet, le professionnel marginal

24 juillet 2020 à 07h30 Par Xavier Boucherie
C'est dans des amphores venues d'Italie que Vincent Alexis produit depuis quelques années un vin orange particulièrement singulier
Crédit photo : XB

A 35 ans, ce jeune viticulteur détonne dans le paysage viticole bergeracois. Barbe hirsute et lunettes de hipster, il va mettre en bouteille cette année son 10ème millésime depuis la reprise du domaine familial en 2009. Employé chez un célèbre caviste à l’aube de ses 20 ans, il a très vite fait le choix de reprendre le flambeau mais pas sans bousculer les habitudes de ses aïeuls. De conventionnel il fait le choix de passer les 45 hectares du domaine en Bio à son retour à Pomport.

Monbazillac, Bergerac, Pecharmant, la gamme s’est depuis élargie avec du pétillant et même du vin orange qui sort de ses cuves ces dernières années. Depuis son installation, il ne cesse de bousculer les conventions et revendique une approche plus naturelle.

► Vincent Alexis

Plus de la moitié des 160.000 bouteilles sorties de ses caves l’an dernier n’avaient aucun rajout de souffre. Une gamme de vin à la fois classique et atypique. Jusque sur l’étiquette.

Larcin.jpg (41 KB)Hecate.jpg (54 KB)Apicula.jpg (48 KB)

Une passion que Vincent Alexis partage volontier avec les néophytes sur son exploitation de Pomport.

L’interview complète du propriétaire du château Barouillet est à retrouver ce samedi à 12h30 sur Bergerac95 et en suivant disponible à la réécoute sur notre site internet, rubrique Podcast.