Dans l'actu...

Viticulture : un nouveau dispositif pour aider à la transmission

30 décembre 2019 à 07h55 Par Xavier Boucherie
Crédit photo : EB

Transmettre son exploitation, pas une mince affaire pour les vignerons.

Alors l’interprofession lance cette année un nouveau dispositif pour aider les viticulteurs à passer le flambeau. La moitié des viticulteurs de Bergerac et Duras sont, théoriquement, à quelques années de la retraite. Un enjeu stratégique pour l’interprofession et un objectif : rassembler toutes les strates nécessaires dans un parcours de transmission. Cette nouvelle commission baptisée ACTIV, regroupe ainsi chambre d’agriculture, MSA, CERFRANCE, la maison des paysans, les jeunes agriculteurs et le Crédit agricole ainsi que la fédération et l’interprofession des vins de Bergerac et Duras. Elle se réunira tous les 2 mois pour étudier les différents dossiers. 

► Écouter Mathilde Vanquaethem, chargée de mission à l’IVBD

Un constat établi lors des diagnostics effectués après le gel du printemps 2017. L’interprofession se saisit de la problématique de transmission car c’est l’avenir de toute la filière viticole bergeracoise qui est en jeu. En moyenne, ces dernières années dans notre vignoble, seule une dizaine d’exploitants font appel aux différents organismes pour transmettre leur entreprise. La commission ACTIV ambitionne elle de boucler une quarantaine de dossiers chaque année.

► Écouter le podcast

Une mutualisation des différentes structures et un accompagnement entièrement gratuit grâce à cette commission ACTIV dont les différents acteurs ont signé le protocole d’engagement il y a quelques jours. Les exploitants viticoles concernés, futurs retraités, recevront bientôt la plaquette d’information dans leurs boites aux lettres. Ils seront 400 d’ici 10 ans à chercher un repreneur.